Le trafic aérien Britannique sévérement affecté par une panne informatique

Une énième panne informatique du NATS, le contrôle aérien britannique, a largement paralysé les opérations des aéroports de la région de Londres cet après-midi.

Le trafic aérien au-dessus de la région de Londres a dû être partiellement interrompu cet après-midi en raison d’une panne catastrophique du système informatisé de contrôle aérien britannique. La panne, intervenue en début d’après-midi sur le site informatique du NATS (National Air Trafic Services) à Swanwick a contraint le contrôle aérien britannique à suspendre une bonne partie des décollages et atterrissages dans les grands aéroports de la région de Londres jusqu’à 19h00 ce vendredi et s’est aussi traduite par le déroutage de certains vols vers d’autres aéroports.

Eurocontrol, l’organisme européen en charge de la régulation du trafic aérien en Europe a averti de la panne peu après 15 heures indiquant que le système ne reviendrait sans doute pas à la normale avant 19h00. NATS de son côté a confirmé avoir résolu son problème informatique à 16h30, tout en indiquant qu’il faudrait « du temps » pour que la situation revienne à la normale dans les aéroports britanniques.

Parmi les premiers opérateurs de contrôle aérien privatisés en Europe, NATS n’en est pas à sa première panne majeure. En Juillet 2013 déjà, une panne informatique avait largement affecté le trafic aérien britannique, suivie par une autre panne en août 2013 et par une autre panne d’importance le 7 décembre dernier. Des pannes informatiques d’importances ont aussi par le passé perturbé les opérations du NATS, en 2002, 2004, 2005, 2009, 2011… Autant d’incidents qui, alors que l’UE veut accélérer la libéralisation du contrôle aérien en Europe,  relancent régulièrement le débat sur le bien-fondé de la privatisation de l’organisme britannique, qui à sa décharge, doit gérer le trafic aérien le plus dense de toute l’union européenne (environ 2,2 millions de vols par an). Sur l’année fiscale écoulée, le NATS n’a pas atteint les objectifs qui lui sont assignés par l’autorité de gestion de l’aviation civile britannique. Mais le NATS a réalisé un bénéfice net de 129 M£ pour un CA de 917 M£…

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close