Rawpixel.com - Fotolia

Eurocontrol : la panne informatique du contrôle aérien retarde 50% des vols du jour

Alors que les transports en commun terrestres sont fortement perturbés en France par la grève SNCF et alors qu'Air France multiplie les préavis de grève, une panne informatique chez Eurocontrol a encore un peu plus compliqué la journée des voyageurs en retardant près de la moitié des vols en Europe.

Une panne majeure d’un des trois composants clés du système informatique d’Eurocontrol ce mardi 3 avril a entraîné des retards en cascade des vols dans l’espace aérien européen.

À 13H 17 ce jour, l’agence de régulation du trafic aérien européen a connu une panne dans son système système tactique d’aide à la prévision ETFMS (Enhanced Tactical Flow Management System), l’une des applications majeures de son Network Manager Operations Centre.

L’EFTMS est un composant clé du système : à partir des informations des plans de vol déposés par les compagnies aériennes, il permet de prévoir les flux et de gérer les capacité dans l’espace aérien de l’Union Européenne en comparant les demandes des compagnies avec les capacités des différentes zones de contrôle du trafic aérien.

Du fait de la panne des systèmes informatiques supportant l’application, Eurocontrola a perdu les informations des plans de vol déposés avant 10 h 26 UTC. L’organisme a donc dû demander à l’ensemble des compagnies aériennes de redéposer l’ensemble des plans de vol saisis avant cette heure. 

Selon Eurocontrol, la panne a réduit la capacité du système de contrôle de près de 10 % pour la journée, et un plan de secours a été mis en œuvre afin de réguler les flux de trafic jusqu’à ce que le système revienne à la normale, dans la soirée

Ce mardi, près de 29 500 vols étaient prévus dans l’espace européen. Près de la moitié devraient subir des retards du fait de la panne informatique.

Le système ETFMS a été initialement développé en langage ADA entre 2001 et 2004 et n’a cessé d’être amélioré depuis sa mise en service. Historiquement déployé sur des machines sous HP-UX (PA-RISC), le système a été porté sur des clusters de serveurs x86 sous Linux en 2008. Depuis, il fonctionne sur des fermes de machines virtuelles Linux déployées au-dessus de l’hyperviseur vSphere de VMware. La abse de données support des applications est Oracle, tandis que le stockage est assuré par des systèmes Dell EMC.

L’application est déployée sur de multiples datacenters censés assurer la continuité de service. Cette infrastructure fait partie du périmètre exploité par Atos/Bull dans le cadre du contrat d’outsourcing noué avec Eurocontrol depuis plusieurs années.

Faute de plus de détails, il faudra attendre un éventuel post-mortem d’Eurocontrol pour en savoir plus sur ce qui a provoqué la défaillance d’EFTMS. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close