OpenSocial, officiellement transféré au W3C

Ce 1er janvier 2015, l’ensemble des spécifications d’OpenSocial a été transféré au W3C, avec en ligne de mire les usages professionnels.

Ce 1er janvier 2015, l’ensemble des éléments d’OpenSocial, cette suite d’APIs destinée à favoriser l’intégration standard de mécanismes dits sociaux dans des applications, a été transféré au W3C, consortium en charge des standards du Web (dont HTML 5).

Ce transfert implique donc la fermeture de l’OpenSocial Foundation qui jusqu’alors entretenait le projet OpenSocial, a indiqué le W3C dans un communiqué.

Tous les éléments d’OpenSocial (spécifications et travaux en cours), à l’origine développés en 2007 par Google, seront désormais maintenus par le groupe de travail W3C Social Web, ouvert en juillet et dont justement la fondation OpenSocial est un membre fondateur. Désormais, tous les travaux autour de ces APIs seront hébergés au sein de ce groupe. Les versions antérieures à la 2.5.1.seront toujours accessibles sur GitHub.

Pour les deux institutions, ce rapprochement a pour objectif de créer un point unique de ralliement autour d’un même concept et d’étendre la portée du projet. Dans une FAQ, le W3C explique : « l’OpenSocial Foundation pense que la communauté aura plus de chance de concrétiser l’idée d’un Web social ouvert via des échanges au sein d’une unique organisation, et le conseil d’administration de l’OpenSocial Foundation croit qu’évoluer en tant que partie intégrante du W3C contribuera à toucher davantage de communautés qui pourront bénéficier de ces standards. »

En d’autres termes, l’intégration des APIs OpenSocial aux activités du W3C doit également permettre de donner une autre porte d’entrée au projet dans les environnements professionnels.

Le W3C précise enfin que les implémentations de référence d’OpenSocial, connues sous le nom des projets Shindig and Rave, resteront hébergées au sein de la fondation Apache.

« En transférant nos travaux au groupe de travail W3C Social Web, nous ferons d’Open Social Web un élément inévitable et omniprésent », commente John Mertic, président de l’OpenSocial Foundation, cité dans un communiqué.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close