Dépenses IT 2015 : le Cloud redessine le marché

A plus de 3 828 milliards de dollars, les dépenses IT mondiales devraient progresser de 2,4% en 2015, prédit le Gartner qui a dû revoir à la baisse ses prévisions. Le Cloud modifie la structure d’un marché qui se mue.

Face à une montée du dollar et dans une moindre mesure, une baisse attendue des dépenses IT des entreprises, le cabinet d’analyses Gartner à dû revoir sa copie : en 2015, les dépenses IT mondiales ne devraient désormais progresser que de 2,4% contre 3,9%. Cette année, les dépenses IT devraient atteindre 3 828 milliards de dollars.

Cette tendance à la hausse a également été constatée chez les entreprises interrogées par TechTarget dans son étude Priorité IT 2015. Ce sondage, qui évalue les tendances en matière de budgets IT, montre que presque 42% des entreprises en France s'attendent à une hausse des budgets cette année.

Sur le segment du logiciel d’entreprise, moteur du secteur, les dépenses devraient croître de 5,5% pour atteindre 335 milliards de dollars en 2015. Richard Gordon, analyste Gartner, interrogé par la rédaction, attribue ses prévisions haussières à des thèmes très forts comme le Big Data, dont les projets commencent véritablement à éclore. Pour autant, si croissance il y a, on retiendra également son ralentissement, comparé au taux  de 2014 établi à 5,8%.

La concurrence accrue dans le Cloud tirerait les prix vers le bas

Pour Richard Gordon, cela est surtout à une conséquence logique de la mutation de ce segment : le Cloud et le basculement du modèle classique reposant sur la vente de licence vers celui du Saas, et donc lié à souscription. Et pour lui, cette mutation a inévitablement un impact structurel sur le marché : une concurrence entre acteurs historiques à laquelle s’ajoutent de nouveaux entrants, des pures-players du Saas, armés d’une offre ultra compétitive en termes de pricing. 

Ce contexte devrait ainsi fortement tirer les prix vers le bas, avec une baisse continue de 25% jusqu’en 2018 des coûts par utilisateur pour les applications de type SFA (Sales force automation), et plus globalement sur ceux du CRM – un logiciel où le Cloud est désormais prépondérant.

Dans ce contexte, le cabinet d’analystes prévoit une bataille des prix chez les acteurs historiques basculant vers le Cloud, cherchant à conserver à tout prix leur base de clients existants.

Outre le CRM, les segments des bases de données et du middleware devraient également être affectés en 2015, poursuit encore l’analyste.

Moins de besoin d'intégration

Autre impact structurel du Cloud sur les dépenses IT mondiales, le marché des services IT, s’il reste une des segments porteurs (en valeur) avec des dépenses prévues de 981 milliards de dollars en 2015, devrait voir lui aussi sa croissance ralentir. De 2,7% en 2014, la croissance du segment devrait s’établir à 2,5% en 2015 (contre une prévision de 4,1% intialement).

Encore une fois, soutient Richard Gordon, il faut y voir une conséquence de la montée du Cloud, qui n’implique plus d’avoir recours systématiquement à des services d’intégration et de support. Là encore, Gartner voit un marché en proie à la fragmentation et plus compétitif avec l’arrivée de nouveaux petits acteurs.

Plus surprenant, si le Cloud doit s’accaparer une partie des dépenses en 2015, le segment des systèmes pour datacenters, avec 143 milliards de dollars investis, ne doit connaître qu’une croissance de 1,8% cette année. Encore une fois, il faut y voir la marque du Cloud et de la montée en puissance de l’hyperscale et de sa capacité à concentrer les ressources, ou encore des serveurs x86 devenus une commodité pour nombre de grands acteurs du datacenter.

Ces dernier n’hésitent d’ailleurs plus à construire leurs propres serveurs, insiste Richard Gordon, provoquant ainsi une chute des dépenses en serveurs de grandes marques. Gartner attribue également cette progression très relative à un allongement des cycles de remplacements.

Un marché de la mobilité plus tranché

Enfin, sur le segment des Terminaux (qui comprend les PC, smartphones, ultramobiles, tablettes et imprimantes), Gartner prévoit une croissance des dépenses de 5,1% en 2015, pour 732 milliards de dollars.

Fait marquant à attendre pour le cabinet d’analyse, une présence de plus en plus faible des terminaux milieu de gamme. Le marché est désormais partagé entre des terminaux haut de gamme avec iOS et des terminaux d’entrée de gammes Android avec un coût moyen de 100$.

Vers un rebond futur ? Non, répond enfin Richard Gordon. Pour lui, les dépenses IT dans le monde devraient au mieux connaître une croissance continue, mais avec un taux réduits.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close