Outscale dévoile son offre de cloud privé virtuel

Le fournisseur de cloud public souverain financé par Dassault Systèmes vient de dévoiler une offre de cloud privé virtuel reposant sur son cloud IaaS compatible AWS.

OutScale, le fournisseur de cloud d’infrastructure français financé par Dassault Système, vient d’annoncer la disponibilité d’une offre de cloud privé virtuel. S’appuyant sur son infrastructure de cloud public, elle permet à une entreprise de disposer de ressources de cloud « privatives », grâce notamment à une segmentation totale du réseau vis-à-vis des autres clients. D’une certaine façon, le VPC est au cloud public d’OutScale, ce que les offres de réseaux privés virtuels sont au réseau public d’un opérateur télécom.

Un cloud privé virtuel sur une infrastructure publique

Interrogé par LeMagIT, Yannick Foeillet, responsable avant-vente et cloud evangelist chez OutScale, explique que cette offre de VPC a pour but d’offrir des capacités similaires à celles d’un cloud privé, mais avec les avantages associés à un cloud public (en termes d’évolutivité des capacités et de flexibilité).

Pour y parvenir, Outscale met en œuvre une isolation complète des ressources réseaux du VPC sur l’infrastructure Cisco UCS sous-jacente. Chaque entreprise souscrivant un VPC dispose ainsi de l’équivalent d’une enveloppe réseau capable de gérer jusqu’à 65 000 adresses IP (CIDR16). Elle a la totale maîtrise de la configuration des tables de routage et des passerelles dans cette enveloppe.

Seul petit hic par rapport à un vrai cloud privé interne, il n’est pas possible d’opérer une gestion de son infrastructure au niveau 2 (OutScale n’implémente pas à ce jour de solution SDN). Comme le souligne toutefois Yannick Foeillet, les sous-réseaux créés par l’administrateur dans son VPC peuvent être publics ou privés (accessibles via VPN ou par lien direct).

Séduire les entreprises qui se méfient encore du cloud public

Outscale était plutôt connu jusqu’alors pour son offre de cloud public d’infrastructure. Cette offre, disponible en France, aux Etat-Unis et en Chine, s’appuie sur une infrastructure Cisco UCS sous KVM pilotée par son propre orchestrateur, baptisé Tina. Sa particularité est sa compatibilité avec une large partie des API développées par Amazon AWS.

Le problème, comme l’avoue Yannick Foeillet, est que beaucoup d’entreprises restent frileuses  l'idée de migrer des applications importantes ou des applications critiques dans un cloud public. « Avec l’offre de cloud privé virtuel, elles peuvent retrouver les caractéristiques d’un vrai cloud privé tout en s’affranchissant des limites de leur cloud interne en matière de ressources et de flexibilité ».

Une tarification alignée sur celle du cloud public de l’opérateur

L’offre de VPC d’OutScale présente la caractéristique intéressante d’être facturée au même prix et selon le même mode de facturation à l’usage que le cloud public de l’opérateur. Elle est disponible sur les trois plaques géographiques desservies par le fournisseur de cloud (France, Chine, États-Unis) avec toutefois un petit bémol. Par design, Outscale a choisi de segmenter ses VPC par zone géographique pour s’affranchir des problèmes de territorialité des données. Une entreprise qui souhaite déployer un VPC mondial devra donc créer un VPC distinct dans chaque zone et les interconnecter.

L’offre de VPC d’OutScale s’adresse aux entreprises désireuses de disposer d’une infrastructure Cloud sans avoir à la bâtir elles-mêmes, mais aussi aux éditeurs de logiciels désireux de disposer d’une infrastructure IaaS pour proposer leurs logiciels en mode SaaS. Selon Yannick Foeillet, elle vise aussi les infogéreurs, dont l’appétence pour les VPC en fait une cible privilégiée pour l’opérateur de cloud souverain.

 

Pour approfondir sur IaaS

- ANNONCES GOOGLE

Close