Postfix passe en v.3.0 et supporte les domaines internationalisés

Postfix, l'un des serveurs de messagerie SMTP open source les plus populaires du marché vient de s'enrichir du support des domaines internationalisés avec le lancement de la version 3.0 du logiciel.

Postfix est ce que l’on appelle un MTA (Message Transfer Agent), pour faire simple un serveur de messagerie électronique internet. A l’origine Postfix a été développé chez IBM comme une alternative à SendMail et publié en open source  sous licence IBM Public Licence. Il est aujourd’hui l’un des MTA les plus utilisés au monde, puisqu’il serait installé sur un peu moins de 30 % des serveurs e-mails SMTP (Simple Mail transport Protocol, le protocole d’échange standard de mails sur Internet) de la planète, contre un peu plus de la moitié pour son concurrent Exim.

Postfix est par exemple le MTA installé par défaut dans Mac OS X, Suse Linux ou Ubuntu mais aussi dans un serveur de mail comme Zimbra.

Hier, les développeurs de Postfix ont publié la version 3.0 du logiciel une version qui marque la fin officielle du support de la version 2.8  lancée en janvier 2011 (la dernière version avant le lancement de la 3.0 était la 2.11.4).

Support des domaines internationalisés et plug-ins pour les bases de données

Selon les développeurs, les principales améliorations de Postfix 3.0 sont le support des noms de domaines internationalisés via l’ajout de la spécification SMTP UTF8, des améliorations en matière de log des sessions, l’ajout de nouvelles fonctions de filtre pour les requêtes DNS, le support des pseudo tables, le support pour des plug-ins de bases de données (Postfix s’intégrait déjà avec MySQL, BerkeleyDB, PostGreSQL, SQLite et Memcache pour stocker des informations comme les résultats de requêtes DNS dans le but de doper les performances), etc.

Le code source de Postfix 3.0 est disponible en téléchargement sur le site Postfix.org et sur les multiples miroirs disponibles dans le monde. Des packages devraient rapidement être disponibles pour les principales distributions Linux et BSD du marché.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close