SSII : François Enaud quitte Sopra Steria

Acteur de la fusion Sopra-Sterai, François Enaud quitte la nouvelle entité plusieurs mois après l rapprochement des deux SSII. Il avait jusqu’alors pris la direction général du groupe fusionné.

Quelque 7 mois après l’officialisation de la fusion entre les deux SSII, Sopra Steria Group annonce le départ de François Enaud, qui avait pris le poste de directeur général de la nouvelle entité. Le motif du départ, que l’on peut qualifier de précipité, n’est aujourd’hui pas détaillé par la SSII de Pierre Pasquier, son président, qui parle toutefois dans un communiqué, de « simplifier la gouvernance ».

A ce titre, François Enaud, un cadre de Steria (il en était le PDG pendant 17 ans), sera remplacé par Vincent Paris, nommés aux fonctions de directeur général. John Torrie l’accompagnera dans sa tâche au poste directeur général adjoint.

A 50 ans, Vincent Paris, polytechnicien, a débuté sa carrière chez Sopra, où il a occupé les postes de Directeur des opérations France de la SSII. Lors de la fusion, Vincent Paris avait été nommé Directeur général délégué de Sopra Steria. De son côté, John Torrie, 60 ans, a rejoint Steria en 2002 avant de devenir membre du Comité exécutif en 2007.

Francois EnaudFrançois Enaud

Un mode de gouvernance pour simplifier le circuit de décision

« Au titre de ces nominations, immédiatement effectives, Vincent Paris et John Torrie se voient confier la mise en œuvre opérationnelle du projet stratégique de Sopra Steria Group », précise un communiqué.

François Enaud n’aura semble-t-il pas résisté à la fusion à laquelle il a pourtant fortement contribué, comme le rappelle ce même communiqué. « Son implication à faire aboutir notre fusion a été déterminante. C’est notamment grâce à lui que le groupe Sopra Steria existe aujourd’hui et je le remercie vivement », lance Pierre Pasquier. Précisant que « le mode de gouvernance adopté aujourd’hui permet une grande fluidité, simplifie le circuit de décisions et assure une grande rapidité d’exécution, au service des enjeux stratégiques de Sopra Steria ».

Pour mémoire, cette fusion entre deux acteurs des services en France a donné naissance à un poids lourd du secteur, à vocation européenne, assis sur un CA de 3,1 Md€. Le positionnant, selon les estimations de i-Logiciels & Services, à la 3e place des SSII du secteur, derrière IBM et Capgemini.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close