Jr Casas - Fotolia

HebdoIT : la semaine vue par LeMagIT (23 février)

Le CRM français Sellsy muscle sa R&D en recrutant - Suresnes se met à l’Open Data - Meltdown et Spectre : déjà 32 « class actions » contre Intel - Google ajoute du vrai IoT à son Cloud.

Chaque semaine, LeMagIT synthétise les faits qui marquent le monde de l’IT B2B.

Intel : déjà 32 « class actions »

Dans l’affaire de failles Meltdown et Spectre, Intel a déjà 32 actions de groupes déposées contre lui. Il faut dire que le fondeur a multiplié les « maladresses » depuis la découvert des failles jusqu’à la publication des premiers correctifs : ventes d’actions massives du PDG avant de prévenir les partenaires, lenteur de l’avertissement sur les failles, absence de communication de ces failles aux autorités américaines, etc. Dernière en date, une communication tout en déni à destination des parlementaires américains, désireux de mieux comprendre la réaction du fondeur aux deux failles.

Trois de ces procédures viennent des actionnaires d'Intel. Elles visent directement la direction.

Intel n’est aujourd'hui pas capable d’aujourd’hui d’évaluer les pertes potentielles que pourraient lui infliger ces poursuites, a fait savoir l’entreprise.

Google ajoute de l’IoT à son Cloud

Google a ajouté une corde à son Cloud, ce mercredi, avec la disponibilité officielle de Cloud IoT Core. Destiné à l’internet des objets, le service avait été lancé en beta à l’automne dernier. IoT Core est « un service entièrement managé » pour connecter et remonter les flux de données de « millions d’appareils disposés partout dans le monde ».

En clair, IoT Core est la porte d’entrée du processus qui permet de gérer et d’interpréter les données des capteurs. Cette porte offre par exemple « des fonctionnalités d'équilibrage de charge automatique et de dimensionnement horizontal », explique Google.

Le reste de l’offre IoT du géant reste composée de briques éparses initialement conçues pour le Big Data.

On notera que parmi les 9 partenaires logiciels officiels de IoT Core, on retrouve le français TellMePlus, qui a été fondé par un ancien de BusinessObject. Son offre, PredictiveObjects, permet d’automatiser le choix du type d’algorithme qui sera le plus adapté à l’objet connecté et aux informations remontées. TellMePlus est certainement une des pépites françaises le plus prometteuses de l’Internet des Objets avec le très médiatique Sigfox. D’autres acteurs parmi les plus sérieux de l’IoT, comme GE Digital, ne s’y sont d’ailleurs pas trompés puisqu’ils sont également partenaires de TellMePlus.

La Ville de Suresnes se met à l’Open Data

Mardi, la Ville de Suresnes a mis en ligne 13 jeux de données sur ses équipements, l'environnement, l'urbanisme, l'accessibilité du patrimoine, l'emplacement des conteneurs à verre et à vêtements ou encore sur les prénoms inscrits au registre d'état civil.

C'est une première pour la ville qui a signé en mars 2017 une convention de partenariat Open Data avec le département. C'est également une première pour les Hauts-de-Seine.

Depuis 2013, le Département propose aux Communes de son territoire un accompagnement vers l'Open Data. Aujourd'hui, sa plateforme accueille 140 jeux de données, dont celles de Suresnes donc, la première ville a y verser les siennes.

L'objectif de cette démarche est de garantir la transparence de l'action publique en s'inscrivant également dans une logique de développement économique et de modernisation de l'administration, dixit le communiqué de la ville et du département.

Le CRM français Sellsy va muscler sa R&D et recruter

Bonne nouvelle, Sellsy, l’éditeur français de CRM, prévoit de doubler ses effectifs en 2018 avec à la clef une quarantaine d’embauches. Ces recrutements seront répartis sur ces différents sites de La Rochelle, de Paris et dans sou futur bureau européen qu'il ouvrira d’ici la fin de l’année

Une part importante de ces postes concerneront la R&D, avec des développeurs, des ingénieurs, des chefs de projets ou encore des spécialistes de la qualité.

Début janvier, Sellsy avait levé 7 millions d’euros pour sa R&D, son Marketing et son développement commercial. Avec cette manne, l’éditeur se fixait alors pour objectif de tripler le nombre de ses clients d’ici 2 ans. Sellsy revendique aujourd’hui 3200 entreprises utilisatrices de sa solution CRM, parmi elles le PSG ou le groupe Nicolas.

Et aussi, à retenir cette semaine

Mercredi, une étude de Hired révélait d'importantes différences de niveaux de salaires pour les développeurs entre Paris (qui accuse en plus une baisse de rémunération moyenne de presque 4%) et les grandes villes IT américaines.

Jeudi, Google a labélisé des terminaux Android " recommandés " pour les entreprises. Parmi eux, plusieurs chinois. Mais, surprise, pas de Samsung.

Lundi, Cisco voyait vert pour la première fois depuis deux ans en stabilisant ses activités historiques de routage et de commutation, tout en continuant à développer ses ventes en matière de logiciels et de services. Mais, sa croissance reste modeste.

Mardi, enfin, l'Anssi a signé des lettres d'intention de coopération avec l'AMF et l'ACPR. La motivation de ces accords vient du degré de maturité en matière de cybersécurité des banques et des assurances qui serait surévaluée. Des actions étaient donc à prendre. Cette coopération en est la première initiative.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close