Avec PowerMax, Dell EMC donne un coup de jeune à son offre de stockage haut de gamme

Lors de Dell Technologies World, Dell EMC a dévoilé la gamme PowerMax, le nouveau fleuron de son offre de stockage. Héritières directes des actuelles baies VMAX 100 % Flash, les baies PowerMax offrent des performances en hausse ainsi que le support de la déduplication inline.

Dell EMC a profité de la conférence Dell Technologies World pour refondre son offre de baies de stockage critique VMAX en dévoilant le PowerMax, la dernière évolution de sa plate-forme de stockage historique « Symmetrix ».

Le Powermax reprend les canons d’architecture des VMAX actuels, mais apporte des améliorations significatives comme le support des disques NVMe ou celui de la déduplication de données Inline.

Comme les actuels VMAX AF, l’offre PowerMax met en œuvre une architecture multicontrôleurs à base de « bricks ». Chaque « Brick » comprend un moteur PowerMax, en fait un module Rack de 4U de hauteur incluant deux contrôleurs (« directeurs » en langage Dell EMC) en mode actif actif ainsi que deux tiroirs de 24 SSD NVMe 2,5 pouces. Ces SSD sont des modèles à deux ports, ce qui permet d’assurer une disponibilité maximale du système en cas de défaillance d’un contrôleur.

PowerMax : une gamme composée de deux modèles

Dell EMC propose deux variantes du PowerMax, le PowerMax 2000 et le PowerMax 8000. Le premier est essentiellement une version modernisée de l’actuel VMAX 250F. Il peut accueillir un maximum de deux moteurs dans un même rack, soit 96 disques SSD de 1,9 To, 3,8 To ou 7,6 To, pour une capacité utile maximale de 1 Po). Comme le VMAX 250F, le PowerMax 2000 ne supporte que les environnements ouverts (Windows, Linux ou Unix).

En haut de gamme, Dell EMC propose le PowerMax 8000, qui succédera à terme à l’actuel VMAX 850F. Alors que ce dernier s’appuyait sur des processeurs Xeon E5v2, le PowerMax 8000 adopte les mêmes processeurs Xeon E5 v4 que le PowerMax 2000 (et que le VMAX 250F) ce qui permet au constructeur de doper de façon importante les capacités de traitement de la baie.

Comme le VMAX 850F, le PowerMax 800 fonctionne aussi bien en environnement ouvert que dans les environnements Mainframe IBM z-Series. Comme lui, il supporte aussi jusqu’à 4 moteurs (soit un total de 8 contrôleurs en mode actif/actif). Ces moteurs peuvent être dispersés dans des racks différents au sein d’un même datacenter afin de se protéger contre une défaillance électrique ou d’un incident au sein d’une salle du datacenter. Comme dans le VMAX 850F, les moteurs sont reliés entre eux par une double « fabric » Infiniband.

Selon Dell EMC, Le PowerMax 2000 peut délivrer jusqu’à 1,7 million d’IOPS (en lecture de blocs de 8K) avec une latence inférieure à 300 microsecondes (soit environ 50 % de mieux que les précédents VMAX), tandis que le PowerMax 8000 plafonne à 10 millions d’IOPS avec une latence similaire. Le modèle haut de gamme est également capable de délivrer un débit de données soutenu de 150 Go/s.

Selon nos informations, Dell EMC a largement refondu le code de l’OS enginuity qui motorise ses systèmes de stockage haut de gamme et a notamment refondu le système de fichier afin d’optimiser le placement de données sur les disques, mais aussi de gérer de façon fine la qualité de service sur les PowerMax. À terme, les machines devraient supporter jusqu’à 8 classes de service (une fois que Dell EMC ajoutera le support des disques Optane d’Intel en plus des actuels disques SSD à base de Flash).

Support de la déduplication inline en standard

Une autre nouveauté importante est le support natif de la déduplication de données en mode inline. Dell EMC a longtemps expliqué que la technologie ne présentait pas d’intérêt sur une machine de classe PowerMax, avant de se rendre à l’évidence sous la pression de ses concurrents. Le constructeur avait déjà ajouté récemment la déduplication à ses baies Unity, il vient de faire de même pour le PowerMax. Selon des responsables de la firme, l’algorithme utilisé permet d’obtenir un taux de réduction de données maximal de 5:1 et une moyenne de 3:1. Le support de la déduplication redonne à Dell EMC un avantage sur les systèmes DS888x d’IBM et devrait permettre au constructeur de se battre à armes égales avec Hitachi Data Systems (et sur HPE, qui revend les systèmes Hitachi sous la marque XP7) sur le marché des baies de stockage de haut de gamme.

Il est à noter que les administrateurs peuvent activer sélectivement les fonctions de déduplication et de compression de données par volume sans impact sur les performances des services de données existants.

Les deux modèles de systèmes PowerMax seront disponibles à partir du 7 mai. Dell EMC a aussi indiqué que de nouvelles configurations intégrant des disques Optane seront disponibles dans le courant 2018. Le support de NVMe over Fabrics figure aussi sur la feuille de route du constructeur même si ce dernier n'a pas précisé si le protocole serait utilisé pour relier les baies aux serveurs ou pour supporter des tiroirs de SSD NVMe externe compatibles NVMe over Fabrics.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close