EMC ajoute la compression à Unity et dévoile un "Baby" VMAX 100% Flash

Une semaine avant l'ouverture de Dell World, Dell EMC a annoncé plusieurs améliorations à son offre de baies unifiées Unity et dévoilé un nouveau VMAX 100% Flash d'entrée de gamme.

Alors que Dell World s’ouvrira la semaine prochaine à Austin, Dell EMC a pris un peu d’avance en dévoilant hier des améliorations à sa gamme de baies unifiées Unity et une nouvelle baie VMAX 100%Flash « d’entrée de gamme », le VMAX 250F.

Un mini VMAX 100% Flash

Après le lancement en mars 2016 de ses VMAX 450F et 850F (des déclinaisons 100% Flash des VMAX 200K et 400K), EMC a dévoilé hier un nouveau modèle d’entrée de gamme, le VMAX 250F. Ce modèle reprend les canons de l’architecture VMAX F. 

Il s’appuie sur des briques de base baptisées V-Brick, incluant un moteur (le terme utilisé par EMC pour désigner un couple de contrôleurs redondants VMAX), un tiroir capable d’accueillir 50 SSD et l’ensemble de la connectique InfiniBand nécessaire à assembler plusieurs V-Bricks.

Comme les précédents « Baby » VMAX, le VMAX 250F se distingue de ses grands frères par l’absence du support des Mainframes IBM et par une scalabilité plus limitée. La configuration la plus musclée plafonne ainsi à 2 moteurs (contre 4 maximum pour les VMAX 450F et 850F). Paradoxalement, cela ne devrait guère affecter les performances. Le VMAX 250F est en effet le premier modèle de la gamme à adopter les nouvelles générations de processeur Xeon E5 v4 à 12 cœurs (là où les 450F et 850F utilisent encore des vieux Xeon E5v2 à 8 ou 12 coeurs). Le VMAX250F est aussi le premier à supporter les SSD de 7,6 To et 15,3 To (alors que les 450F et 850F s’arrêtent au support des SSD de 3,8 To).

La mise en œuvre de ces nouveaux SSD permet à EMC d’afficher une capacité brute maximale de plus de 1 Po de Flash (avant compression) et des performances maximales de 1 million d’IOPS (avec une latence inférieure à une milliseconde).

Selon EMC, il est désormais possible de migrer des données sans interruption de production depuis un VMAX3 vers un VMAX 100%. Autre nouveauté, un serveur virtuel témoin VMAX permet désormais la mise en œuvre de configurations en mode actif/actif sur deux datacenters sans avoir à en passer par l’installation d’un troisième VMAX physique.

La compression de données arrivera dans les baies Unity en fin d’année

Après un lancement en fanfare de ses nouvelles baies de milieu de gamme Unity à EMC World, EMC a annoncé plusieurs améliorations à son offre, tenant ainsi les promesses effectuées lors de l’annonce.

La première mise à jour logicielle de l’OS UnityOE (Unity Operating Environment) apportera prochainement le support de la compression de données en ligne et devrait aussi porter le nombre maximal de disques supportés par le Unity 600F - le modèle haut de gamme - à 1000 disques (contre 500 au lancement).

Cette première mise à jour logicielle s’accompagnera aussi du support des disques SSD de7,6 To et 15,3 To. La déduplication de données est en revanche toujours aux abonnés absents sur les modèles 100% Flash de la gamme Unity, alors qu’elle est désormais présente sur la plupart des baies concurrentes (Pure Storage, NetApp, HPE, Nimble Storage, Kaminario) et des solutions de stockage hyperconvergées (VMware, Nutanix, Simplivity…). 

EMC se rattrape un peu avec le support natif du tiering de données vers le cloud (Amazon S3, Microsoft Azure et Dell EMC Virtustream) et avec les fonctions analytiques en cloud CloudIQ.

La disponibilité des nouvelles fonctions logicielles et le support des disques SSD de plus grande capacité sont attendus avec le lancement officiel du dernier UnityOE vers la fin de l’année 2016.

 

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close