Hewlett Packard Enterprise

HPE confirme le retour à la croissance de son activité stockage

L'activité stockage d'HPE a encore enregistré une belle progression sur le trimestre écoulé. Une performance qui s'explique à la fois par la bonne santé de l'offre historique 3Par et par la croissance des ventes de Nimble et de Simplivity. HPE continue ainsi à grappiller des parts de marché au niveau mondial.

Dopé par la performance de Nimble Storage, qu’il a racheté en avril 2017, Hewlett Packard Enterprise a vu ses ventes de systèmes de stockage progresser de 24 % sur un an lors de son second trimestre fiscal 2018, pour atteindre 912 M$. Sans l’intégration de Nimble, HPE aurait enregistré une croissance de 14 % de ses ventes de systèmes de stockage.

Le changement est saisissant par rapport à l’an passé. Avant le rachat de Nimble, la division stockage d’HPE était au plus bas. Elle avait enregistré un recul de ses ventes de 12 % au premier trimestre fiscal 2017 puis une baisse de 13 % au second trimestre. Le troisième trimestre, bien qu’en croissance du fait de l’intégration de Nimble, avait aussi vu les ventes de produits historiques d’HPE reculer sensiblement.

Un an plus tard, l’activité stockage d’HPE affiche un nouveau visage. Si sa croissance sur le marché des baies 100 % Flash reste inférieure à celle de plusieurs grands concurrents comme NetApp et Pure Storage, HPE gagne des parts de marché, profitant notamment des déboires de l’activité stockage de Dell EMC et de celle d’IBM.

Selon Antonio Neri, le PDG de HPE, sa société a gagné des parts de marché dans le stockage au cours de 10 des 12 derniers trimestres. Et en France, HPE gagne du terrain de façon régulière depuis le début de l’année 2017 face à un Dell EMC qui a abandonné près de 10 % de parts de marché en un peu plus de 12 mois sur le territoire hexagonal.

Après un passage à vide à la fin 2017, les ventes
de baies HPE 3Par sont reparties à la hausse

« Nous avons exécuté notre stratégie beaucoup mieux que l’an dernier », a déclaré M. Neri en commentant la performance du constructeur sur le marché mondial du stockage. « L’année dernière, nous avons connu quelques difficultés d’exécution, en particulier en Amérique du Nord. Nous pensons que nous avons réglé ces problèmes ». En particulier, HPE revendique une progression de 20 % de ses ventes de baies 100 % flash et se montre très optimiste face à l’accueil reçu chez les clients par InfoSight, la technologie analytique héritée du rachat de Nimble et qui permet d’optimiser le fonctionnement des baies HPE et des environnements rattachés.

Prudent, Antonio Neri a souligné qu’il est peu probable que le stockage HPE renouvelle sa performance au prochain trimestre car la base de comparaison sera moins favorable puisqu’elle intégrera un trimestre complet d’activité de Nimble. Mais s’il peut maintenir sa croissance organique à deux chiffres, notamment avec ses baies 3Par, HPE continuera presque certainement à prendre des parts de marché.

Selon le baromètre du stockage externe d’IDC, HPE était numéro deux mondial des systèmes NAS et SAN au dernier trimestre calendaire 2017 avec 803 M$ de revenus (incluant ceux de H3C en Chine), derrière Dell EMC et ses 1,74 Md$ de revenus, mais devant NetApp (735 M$). Dans un marché en croissance de 1,8 % au niveau mondial, HPE avait vu ses ventes progresser de 7,3 % et sa part de marché gagner 0,6 point. 

Les activités de stockage traditionnelles d’HPE ne sont pas les seules à bien se porter. Le chiffre d’affaires de sa plate-forme hyper convergente SimpliVity a ainsi plus que doublé sur un an et HPE entend bien continuer sur cette lancée. L’acquisition des solutions SDN de Plexxi devrait ainsi doper son offre d’infrastructure hyperconvergée et lui permettre de mieux affronter les offres de VMware et de Nutanix en la matière.

Pour approfondir sur SAN et NAS

- ANNONCES GOOGLE

Close