HPE modernise son offre de sauvegarde StoreOnce et étend le support de RMC aux baies Nimble

HPE a totalement refondu son offre de baies de sauvegarde dédupliquées StoreOnce en dévoilant 5 nouvelles appliances physiques motorisées par des Proliant Gen10. La firme a aussi annoncé la version 6.0 de Recovery Manager Central, sa solution de "Direct Backup" et de Copy Data Management, qui supporte désormais les baies de stockage Nimble.

Hewlett Packard Enterprise a annoncé hier une refonte complète de son offre de systèmes de sauvegarde dédupliqués StoreOnce et a également annoncé l’extension du support de sa solution de sauvegarde directe et de Copy Data Management HPE Recovery Manager Central (RMC), aux baies de stockage Nimble Storage.

La nouvelle gamme StoreOnce se compose désormais de 5 appliances physiques —Les StoreOnce 3620, 2640, 5200, 5250 et 5650) et d’une appliance logicielle StoreOne VSA, alors que le portefeuille d’HPE comptait jusqu’alors 6 appliances physiques et une virtuelle. Les contrôleurs de ces nouveaux modèles s’appuient sur des serveurs Proliant Gen10 et sont livrés avec un choix d’interfaces Ethernet 10/25 Gigabit et Fibre Channel 32 Gigabit.

Cinq nouvelles appliances physiques StoreOnce

Les nouvelles appliances physiques disposent de capacités utiles allant de 16 To à 1,7 Po (avant déduplication). Cette capacité peut encore être étendue en utilisant la fonction Cloud Bank Storage, qui permet de déporter le stockage des sauvegardes à long terme vers des services de stockage en cloud (comme AWS S3 ou Microsoft Azure Blob Storage) ou vers un stockage objet Scality. Un système StoreOnce 3620 peut ainsi gérer jusqu’à 94,5 To de données (avant déduplication) en activant Cloud Bank Storage, tandis qu’un StoreOnce 5650 peut gérer jusqu’à 5,2 Po de données.

Le StoreOnce 5650 peut gérer jusqu'à 5,2 Po de données (avant déduplication)

Il est à noter que l’un des bénéfices de l’utilisation de la fonction Cloud Bank Storage est que l’ensemble des données transférées vers le cloud le sont de façon dédupliquée, ce qui réduit considérablement le trafic réseau ainsi que le coût des données stockées dans le cloud à des fins de rétention longue.

Selon HPE, la 4egénération de baies de sauvegarde StoreOnce supporte des débits de transferts allant de 14 To/h pour le modèle 3620 à 47 To/h pour le StoreOnce 5650. En fédérant plusieurs nœuds 5650 dans un seul système, il est possible d’atteindre un débit cumulé soutenu de 288 To/h. Les appliances StoreOnce sont certifiées avec les solutions de sauvegarde logicielles de Commvault, Micro Focus (Data Protector), Veritas (NetBackup et Backup Exec), Veeam et BridgeHead software. 

Recovery Manager Central 6.0 supportera les baies Nimble Storage

Jusqu’alors uniquement disponible pour les baies HPE 3Par StoreServ, HPE Recovery Manager Central sera aussi compatible avec les baies hybrides et 100 % Flash Nimble, lors du lancement de la version 6.0 du logiciel dans le courant du mois de décembre.

RMC a fait ses premiers pas comme une solution de « direct backup ». À l’instar de ProtectPoint chez Dell EMC, le logiciel permet à une baie de stockage HPE d’externaliser directement ses sauvegardes (à base de snapshots) vers une baie StoreOnce, sans avoir à passer par un logiciel de sauvegarde tiers (et vice et versa de restaurer rapidement des données directement depuis StoreOnce).

HPE a toutefois fait évoluer RMC et positionne désormais le logiciel comme une solution de copy data management (CDM) pour les baies 3Par et Nimble dont l’un des buts est de limiter la prolifération des copies de données.

Dans la pratique, la plupart des clients de RMC devraient toutefois continuer à utiliser le logiciel pour sa fonction primaire. Car RMC a des avantages incontestables en matière de RTO et de RPO. Selon des tests menés par HPE, un backup direct supervisé par RMC s’effectue environ 23 fois plus rapidement que par le biais d’un logiciel de sauvegarde traditionnel. La restauration est quant à elle 15 fois plus rapide.

Et c’est sans compter sur les bénéfices en matière d’utilisation de la bande passante du réseau. RMC déduplique en effet les données à la source et évite aussi de devoir passer par un « média server », ce qui permet de décharger le réseau de datacenter du trafic de backup.

Notons pour terminer que les nouveaux StoreOnce bénéficient d’une certification avec la solution Commvault Complete Backup & Recovery, suite à la conclusion récente d’un partenariat avec l’éditeur (qui suit de peu une alliance similaire avec Veeam).

Comme la plupart des solutions HPE, les nouvelles offres StoreOnce et RMC sont disponibles dans le cadre d’offres managées GreenLake, pour les clients désireux de bénéficier d’un modèle de tarification à l’usage. Les offres GreenLake sont commercialisées par la division services d’HPE, PointNext.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close