moisseyev - Fotolia

Dépenses de sécurité : vers une croissance plus forte qu’attendu

Les services managés s’inscrivent en tête des dépenses, devant les investissements dans les équipements réseau, d'après le cabinet d'études IDC. Ce sont les appliances UTM (gestion unifiée des menaces) et les pare-feu qui en profitent le plus.

Selon IDC, les dépenses mondiales en solutions de sécurité informatique devraient progresser de plus de 10 % cette année, pour atteindre 91,4 Md$. Le cabinet laisse ainsi entrevoir une dynamique comparable à celle de l’an dernier : en novembre 2017, IDC anticipait une croissance du marché supérieure à 10 % sur l’ensemble de l’année, par rapport à 2016, à 83,5 Md$. Et la tendance devrait s’inscrire dans la durée, avec une progression annuelle moyenne de 10 % d’ici à 2021, date à laquelle le marché mondial des solutions de sécurité devrait peser près de 121 Md$.

Selon IDC, c’est le domaine des services de sécurité managés qui devraient se tailler la part du lion à 18 Md$. Vient ensuite celui des équipements de sécurité réseau.

Dès lors, la bonne santé du marché des appliances de sécurité ne surprend guère. Au quatrième trimestre 2016, il avait enregistré une croissance de près de 10 % sur un an. Sur les trois premiers mois de 2018, ce même marché a enregistré une progression de 14,3 % sur un an, à 3,3 Md$. Là, c’est le segment des appliances de gestion unifiée des menaces (UTM) qui porte le marché, avec 2,1 Md$ de ventes, soit 16,1 % de mieux qu’au premier trimestre 2017. Le segment des pare-feu ne se porte pas mal non plus, avec une croissance de 17,4 %. Mais celui des systèmes de détection d’intrusion (IDS) a enregistré un recul de 13 %.

Cisco reste en tête du marché des appliances de sécurité, avec 533 M$ réalisés au premier trimestre. Mais il est talonné par Palo Alto Networks, second à près de 451 M$... soit plus que ce qu’avait réalisé Cisco sur ce même marché, un an plus tôt. A la troisième place, Check Point progresse également, réalisant un chiffre d’affaires supérieur à celui de Palo Alto Networks au premier trimestre 2017. Fortinet s’inscrit en quatrième position.

Dans un communiqué, Robert Ayoub, directeur de programme en charge des produits de sécurité chez IDC, attribue notamment la bonne santé des segments UTM et pare-feu à un « rafraîchissement » de la base installée.

Plus globalement, IDC attribue aux grandes entreprises (plus de 500 collaborateurs) les deux tiers de la dépense en sécurité en 2018. Celles-ci, ainsi que celles de taille moyenne (entre 100 et 499 employés) feront le plus progresser leurs investissements cette année, entre 11 et 12 %. Mais en fait, les entreprises de toutes tailles devraient dépenser significativement plus en sécurité informatique sur l'année 2018 – avec un minimum de 9,9 % de croissance pour les petites organisations.

Sean Pike, vice-président d’IDC en charge des programmes produits de sécurité et conformité, estime que, d’ici 2020, près d’un tiers des dépenses iront à des fournisseurs proposant une approche intégrée de la sécurité, notamment pour réduire la complexité. Cela tombe bien : le marché semble l’avoir compris et avance résolument dans cette direction.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close