Le rebond spectaculaire de Dell EMC a dopé le marché du stockage au premier trimestre 2018

Après une année 2017 en demi-teinte, le marché du stockage externe aurait connu un départ en fanfare au premier trimestre avec une hausse de 19,3 %. Ce rebond spectaculaire est largement lié à la performance de Dell EMC, dont les ventes ont bondi de 44,6 %, et à celle de NetApp. Les acteurs émergents du stockage ont eux aussi poursuivi leur croissance.

Selon IDC le marché Mondial du stockage externe aurait fortement rebondi au premier trimestre 2018. D’après les chiffres publiés par le cabinet d’analystes, les ventes de baies SAN et NAS auraient atteint 6,25 milliards de dollars sur les trois premiers mois de l’année, soit une hausse de 1,03 Md$ sur un an. Et le plus étonnant est que près de deux tiers de cette hausse (62 %) seraient liés à un redressement spectaculaire des ventes de Dell EMC.

Selon les données d’IDC, le numéro un mondial du stockage SAN et NAS a vu ses ventes bondir de 635 M$ pour atteindre 2,06 milliards de dollars sur le trimestre, soit une croissance de 44,6 % sur un an. Dell EMC aurait ainsi regagné 5,7 points de parts de marché passant de 27,2 % l’année dernière à 32,9 % cette année.

Si le constructeur s’est récemment félicité du redressement de son activité de stockage lors de la présentation de ses résultats, il est toutefois resté prudent en indiquant que la performance réalisée sur le trimestre ne serait pas nécessairement répétée tous les trimestres.

Dell EMC entend toutefois faire mieux que le marché sur l’ensemble de l’année et donc reprendre une partie du terrain perdu au cours des trois dernières années (en 2017, l’ensemble Dell EMC a réalisé un CA de 6,29 Md$ dans le stockage externe, contre 8,6 Md$ en 2015).

Evolution du marché du stockage externe (2015 - 2018)

Derrière Dell EMC, NetApp continue à progresser avec régularité. La firme a vu ses ventes bondir de 21,7 % à 890,1 M$ et contrôle désormais 14,2 % du marché mondial.

HPE complète le podium du stockage externe mondial. La firme dirigée par Antonio Neri a vu ses ventes progresser plus modestement, de 9 %, pour atteindre 652,2 M$. Mais la société a perdu un point de part de marché sur un an selon IDC et ne contrôle plus que 10,4 % des ventes mondiales.

Ironiquement, lors de la présentation de ses derniers résultats trimestriels, Neri indiquait qu’HPE avait gagné des parts de marché dans le stockage au cours de 10 des 12 derniers trimestres. Selon IDC, le dernier trimestre semble être l’un de ces deux trimestres de baisse (en tout cas pour le stockage externe).

HPE peut toutefois se consoler en se disant que d’autres font pire que lui. Hitachi n’a ainsi vu ses ventes progresser que de 2 % à 457,9 M$ tandis que l’activité stockage d’IBM touchait an plus bas depuis trois ans, après un recul de 17,3 % de ses ventes sur un an.

Les ventes des acteurs émergents et spécialisés continuent à progresser

Un point important à signaler est aussi la croissance continue des acteurs émergents ou spécialisés du stockage externe dont les ventes ont atteint 1,8 Md$ au cours du premier trimestre 2018. Elles s’établissaient sous la barre des 1,5 Md$ il y a trois ans. Le signe que des sociétés comme Pure Storage, Kaminario, Huawei, Western Digital (Tegile), Tintri, Reduxio, DDN, Nexgen, Panasas ou Qumulo continuent de grappiller du terrain sur les géants du secteur.

Notons que, selon IDC, les ventes de baies de stockage 100 % flash ont atteint 2,1 milliards de dollars sur le trimestre (+54,7 %) tandis que celles des baies hybrides, mêlant Flash et disques durs, ont atteint 2,5 milliards de dollars (+23,8 % sur un an).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close