Avec Frame, Nutanix prend pied sur le marché du DaaS

Le spécialiste des appliances hyperconvergées va ainsi renforcer son offre de services cloud Xi. Il s’agira initialement de permettre de créer rapidement des instances de poste de travail sur AWS et Azure. D’autres environnements suivront.

C’est tout début août que Nutanix a annoncé son intention de racheter Frame. Cet éditeur fondé en 2012 s’était fait une spécialité de mise à disposition de postes de travail et d’applications virtualisés à partir d’infrastructures en mode cloud. Sur son site Web, Frame décrit pas à pas un processus de déploiement particulièrement simple d’apparence : tout se déroule dans un navigateur Web, que ce soit pour l’administration ou pour l’utilisation – l’ensemble repose sur du streaming de vidéo encodée en H.264 ; des réglages de qualité de service sont proposés.

Mais cela suppose quelques limites. A ce stade, le support des environnements multi-écrans n’est qu’expérimental. L’intégration du presse-papier est supporté de même que l’utilisation du microphone. Mais l’éditeur se garde bien d’évoquer tout forme de redirection USB. Avec Frame, le stockage des données repose sur des services cloud : Box, Dropbox ou Google Drive.  

La tarification définie par Frame commence à 20 $/mois et par utilisateur, pour 5 à 25 d’entre eux, plus une facturation horaire à l’usage, en fonction de l’instance requise et de sa puissance tant de calcul que de traitement graphique. Mais cela n’éclaire que peu sur la grille tarifaire que Nutanix décidera d’appliquer.

Car le spécialiste des appliances hyperconvergées prévoit d’embarquer Frame dans son offre de services cloud Xi. Dans un billet de blog, il rappelle ainsi son positionnement sur le terrain du VDI, mais assure qu’il est aujourd’hui devenu « évident » qu’il existe « un besoin de simplifier radicalement la manière dont les postes de travail et les applications sont consommés, avec une architecture native du cloud », le DaaS.

Surtout, Nutanix souligne la nature agnostique de Frame, avec le support d’Azure et d’AWS aujourd’hui, de Xi demain, mais également de Google Cloud Platform : « en évitant la captivité auprès d’un unique fournisseur cloud, les risques à long terme pour l’IT sont minimisés ».

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close