Open Source : avec Zowe, IBM, CA et Rocket Software veulent dépoussiérer z/OS

Ce projet open source de l’Open Mainframe Project a pour vocation d’inscrire l’OS dans la transformation numérique et non de l’en extraire. Une interface utilisateur web et de nouvelles API doivent aussi attirer les jeunes générations.

IBM, CA Technologies et Rocket Software ont décidé de donner à z/OS, l’OS phare des mainframes IBM, un second souffle à travers le projet open source Zowe. Objectif : doter l’OS d’un framework open source sur lequel se reposer pour y développer des applications modernes, avec des technologies modernes, et l’ouvrir à des profils plus jeunes. Bref, préparer z/OS à la transformation alors que justement, les mainframes IBM motorisent encore nombre de processus critiques – notamment dans les secteurs des telcos, de la banque et des assurances.  

Logiquement, Zowe est le fruit d’une collaboration née au sein de l’Open Mainframe Project (OMP) de la Linux Foundation. Un projet collaboratif né en 2012 dans l’institution open source qui pour l’heure n’avait concrétisé ses travaux qu’à travers 2 projets techniques, l’un portant sur l’utilisation de l’hyperviseur z/VM sur des outils de gestion de cloud, comme OpenStack (Cloudstack on z/VM), l’autre portant sur  la détection d’anomalies dans les logs Linux (Anomaly Detection Engine for Linux Logs - ADE).  Un troisième projet de l’OMP a quant à lui  une vocation éducative, souhaitant rapprocher les étudiants du monde mainframe. Zowe est ainsi le premier projet technique open source autour de z/OS.

Contrairement à l’approche d’éditeurs, comme Syncsort, Lzlabs ou encore Microfocus - pour n’en citer que certains - , qui veulent aider les entreprises à migrer vers des socles standard (Linux par exemple) , Zowe a vocation à conserver les entreprises sur z/OS en « l’augmentant » techniquement.

A sa création, Zowe repose sur les contributions de ses trois membres fondateurs. IBM place dans ce projet z/OS Explorer Core, CA son projet de CLI (Command Line Interface – Interface en lignes de commande) Brightside, et Rocket Software (qui rejoint par la même occasion l’Open Mainframe Pproject en tant que membre platinium) son projet d’interface web pour z/OS.

Mais qu’apporte vraiment Zowe ? Schématiquement, des interfaces modernes pour connecter z/OS aux nouvelles technologies, et cibler des cas d’usages actuels.

Une interface utilisateur Web pour z/OS

Concrètement, cela se traduit par des extensions aux API REST existantes de Z/Os ainsi que de nouvelles interfaces capables de – justement – créer ces passerelles vers de nouveaux services. Ce projet s’appuie en partie sur l’Explorer d’IBM, qui a été lui-aussi enrichi. Les API de Zowe reprennent celles de z/OS pour soumettre des jobs, manipuler les données MVS et USS ou gérer JES (en charge d’orchestrer les jobs dans z/OS). D’autres API apportent des possibilités d’intégration, dont une API Gateway ou un catalogue d’API. « Zowe Explorer crée un framework  extensible pour z/OS qui apporte de nouveaux services REST afin de transformer les outils d’entreprise et les processus DevOps et intégrer de nouvelles technologies, langages, et workflows », explique Tim Brooks, responsable chez IBM, dans un billet de blog.

L’autre composant clé est la CLI. Celle-ci permet de connecter z/OS à d’autres plateformes, par exemple cloud et de les piloter à partir de l’OS. Relier mainframe aux pipelines DevOps en somme.

Mais le composant le plus riche de ce projet porte sur l’interface utilisateur Web (nommé zLUX) qui doit apporter une interaction poussée avec l’utilisateur et rapprocher z/OS de la modernité. En permettant de manipuler l’ensemble des API dans une interface unifiée, celle-ci a pour vocation de simplifier les usages de l’OS d’IBM et des mainframes, assurent les pages web du projet.

« L'interface utilisateur Web de Zowe peut être utilisée de plusieurs façons. Un exemple est de fournir des tableaux de bord personnalisés pour monitorer les produits et applications z/OS. L'interface en ligne de commande peut également être utilisée de nombreuses façons allant de la simple soumission de jobs, à la manipulation de jeux de données, à la création de scripts complexes jusqu’à l'utilisation de z/OS dans les processus DevOps. Les API RESTful sur z/OS permettent d'utiliser les API de manière programmable pour interagir avec les services z/OS », précise encore la FAQ du projet.

Si Zowe constitue un point d’ancrage à la création d’une communauté autour de z/OS et d’un écosystème d’ISV et d’éditeurs, IBM compte également en faire usage dans ses futurs développements. Big Blue confirme souhaiter utiliser Zowe « pour simplifier et accélérer le développement, le déploiement et l’exploitation d’applications sur IBM z/OS ». Le groupe compte en outre s’appuyer sur ce projet open source pour « moderniser l’expérience utilisateur de z/OS » en créant des passerelles vers le cloud, et « pour réduire la courbe d’apprentissage de la prochaine génération d’administrateurs systèmes et d’exploitants ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close