Joerg Habermeier - stock.adobe.c

Sécurité de l’e-mail : Barracuda et Proofpoint musclent leurs offres

Les deux éditeurs profitent de récents rachats pour présenter des solutions intégrées et renforcées de protection contre les menaces transitant par le courrier électronique.

Proofpoint vient d’annoncer une solution visant à réduire le délai de gestion des courriels suspects – ou résolument malveillants – signalés les utilisateurs. Baptisée Clear, pour closed-loop email analysis and response, cette solution s’appuie sur la technologie de Wombat, dont Proofpoint a effectué l’acquisition en début d’année.

A l’époque, Gary Steele, le Pdg de l’éditeur, spécialiste de la protection de la messagerie électronique, justifiait l’opération en rappelant que les attaquants « visent les employés comme maillon faible ». D’où le besoin d’entraîner ceux-ci continuellement et de « les armer de données en temps réel sur les menaces », mais également de profiter de leurs signalements pour enrichir la connaissance de la menace et accélérer son traitement. C’est tout l’objet de la plateforme PhishAlarm de Wombat.

De son côté, Barracuda Networks vient d’annoncer Total Email Protection, une offre complète recouvrant tout ce que propose l’équipementier en matière de protection de la messagerie électronique. Il faut ainsi compter tout d’abord avec Essentials, pour le filtrage (entrant et sortant), la sauvegarde, et l’archivage du courrier électronique – avec en prime découverte automatique des contenus – pour G-Suite, Office 365, Exchange, en mode SaaS, ou via un fournisseur de services de sécurité managés. A cela, Barracuda ajoute Sentinel, son service de protection contre le hameçonnage ciblé ou encore les courriels frauduleux, exploitant notamment l’apprentissage automatique.

A cet éventail technique, l’équipementier ajoute la sensibilisation des utilisateurs, fruit du rachat de PhishLine annoncé en janvier dernier. A l’époque, Barracuda Networks soulignait la complémentarité de l’approche, entre sensibilisation et analyse des risques, d’une part, et protection technique par filtrage de l’autre.

Pour approfondir sur Protection du poste de travail

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close