marrakeshh - Fotolia

Workday Rising : la plateforme de gestion de la performance de Workday commence à prendre forme

L'acquisition d'Adaptive Insights permet à Workday de combiner des données RH et financières pour les modéliser dans une simulation de performance budgétaire. L'intégration des données entre les deux outils nécessite encore une aide extérieure, mais l'éditeur promet qu'elle sera bientôt « sans couture ».

Workday n'a pas tardé à tirer parti de sa récente acquisition d'Adaptive Insights, pour 1,55 milliard de dollars. L'éditeur d'ERP et de SIRH cloud vient de donner à son nouvel outil la possibilité de combiner les données RH et financières.

Cette fonctionnalité vient d'être annoncée lors de la conférence annuelle Workday Rising.

« Adaptive Insights a fait évoluer sa solution de Business Planning Cloud en une solution de planification stratégique des effectifs », vante l'éditeur.

Adaptive est une plateforme de gestion de la performance (EPM ou CPM, Enterprise/Corporate Performance Management). La gestion de la performance de l'entreprise est un complément d'un système de gestion financière plus vaste. Ce type d'outils fournit des analyses et des modèles pour améliorer la budgétisation, les prévisions et la planification (le triptique «budgeting, forecasting et planning »).

Encore fallait-il avoir accès à toutes les données de Workday, RH et financière. C'est aujourd'hui chose faite.

Mais le projet de Workday de faciliter l'intégration des données entre les deux plates-formes est toujours en cours. Au départ, les clients pourront avoir besoin de l'aide de consultants ou d'experts pour tirer parti de la fonctionnalité de planification des effectifs sur le Adaptive Insights Business Planning Cloud.

Workday promet néanmoins de publier des outils pour faciliter la tâche de ses clients et d'apporter des améliorations aux processus d'intégration de données qui devraient éliminer à terme le besoin d'une assistance externe.

Quelque 12 000 personnes assistent à la conférence Workday Rising. L'acquisition d'Adaptive Insights est un des gros sujets qui intéressent les utilisateurs. C'est le cas de Louis Gaudet, gestionnaire de projet IT chez SNC-Lavalin, une firme d'ingénierie basée à Montréal.

« L'idée de combiner les données RH avec les données financières dans une modélisation pourrait se traduire par des projections plus efficaces », prédit-il. « Ceci étant, il reste à voir si un tel modèle peut effectivement prédire avec précision le résultat de l'entreprise ou l'avenir ».

Même son de cloche chez Bill Hudson, DSI de John Muir Health, un fournisseur de services et de soin de santé américain. « Un outil de planification intégrée serait formidable pour nous », s'enthousiasme Bill Hudson. Mais, « il faudra que les choses se fassent en douceur ».

En mars, la sortie prévue de la version 32 de Workday fournira un adaptateur natif qui facilitera la migration de certaines données de Workday vers Adaptive Insights et réduira ainsi le besoin en consultants, promet Bhaskar Himatsingka, Chief Product Officer d'Adaptive Insights dans un échange avec la presse.

Les versions 33 et 34 continueront d'améliorer l'intégration entre Adaptive Insights et Workday.

Grâce au mix des données de ressources humaines et financières, les clients de Workday pourront faire des modèles multidimensionnels qui prennent en compte la planification de la main-d'œuvre, le développement de produits, la planification géographique et les projections de données budgétaires. Cette approche peut par exemple aider les entreprises à mieux comprendre la croissance prévue par région, les compétences dont elle a besoin pour pourvoir certains postes, et en mesurer l'impact direct dans une analyse budgétaire.

Environ 10 % des clients de la brique gestion financière de Workday utilisent aussi Adaptive Insights, un partenaire certifié Workday depuis 2015. Cette proximité a permis à Workday d'acquérir une expérience de plusieurs années sur la manière de faire dialoguer ces deux plates-formes. Ses consultants sont donc déjà prêts à accompagner les clients qui souhaitent réaliser rapidement l'intégration, déclare Bhaskar Himatsingka.

Une prestation qui, à l'en croire, serait bon marché. « Je ne vois pas pourquoi quelqu'un attendrait la sortie du connecteur natif, je crois sincèrement que le coût de mise en œuvre sera [faible] comparé à la valeur qu'elle créera », affirme le responsable produit, également bon vendeur de sa solution.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close