Microsoft

Windows 10 : quoi de neuf dans la mise à jour d’octobre 2018 ?

La toute dernière mise à jour du système d’exploitation client de Microsoft est surtout connue pour son retard à l’allumage. Mais elle n’en comporte pas moins des avancées pour les entreprises.

Microsoft a publié la mise à jour Windows 10 Octobre 2018 au début du mois d'octobre. Las, l’éditeur a été amené à suspendre sa distribution brutalement : elle était susceptible de causer des pertes de fichiers. Malgré ces déboires initiaux, cette mise à jour inclut de nouvelles fonctionnalités pouvant aider les utilisateurs et les administrateurs en entreprise.

Et cela commence par l’application Votre téléphone. Celle-ci propose un guichet unique pour profiter des intégrations entre un smartphone et Windows 10. Avec Google Android 7.0 et ultérieur, par exemple, les utilisateurs peuvent ouvrir le raccourci sur leur bureau et envoyer des SMS depuis leur ordinateur ou accéder à des photos de leur téléphone. C’est par cette application que passe également le partage d’éléments tels que des adresses de sites Web.

La mise à jour d’octobre 2018 de Windows 10 simplifie en outre la capture d’écran – complet, ou d’une partie sélectionnée. Il est ensuite possible de dessiner directement sur la capture, d’en surligner des parties, ou encore d’ajouter des annotations.

A cela s’ajoutent les fonctionnalités apportées par SwiftKey, racheté par Microsoft en 2016. Celles-ci devraient offrir aux utilisateurs de claviers virtuels – sur des tablettes ou des appareils 2-en-1 – des corrections automatiques et des prédictions plus pertinentes.

SwiftKey offre également la possibilité de passer d'un caractère à l'autre, en glissant son doigt sur le clavier pour taper plutôt qu’en appuyant sur chaque touche virtuelle successivement. Le nouveau clavier permet également aux utilisateurs de consulter des statistiques sur la fréquence à laquelle ils utilisent les mots suggérés, ou les saisies qu'ils ont enregistrées, notamment.

De son côté, l'application Windows Security (anciennement Windows Defender Security Center) introduit une fonctionnalité permettant aux administrateurs de rechercher des menaces susceptibles de se trouver sur un terminal, dont les logiciels malveillants qui s’y trouvent, ou qui ont été mis en quarantaine avant qu’ils ne puissent compromettre le poste concerné.

Enfin Windows Update tente désormais de prédire le meilleur moment pour effectuer une mise à jour, en mettant pour cela à profit des algorithmes d’apprentissage automatique. Il suit ainsi les habitudes des utilisateurs en termes de durées et de périodes d'inactivité pour déterminer le moment susceptible d’être le plus propice à une mise à jour – sans risquer de l’empêcher de travailler sur sa machine.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close