Hyperconvergence : Scale Computing lève 34,8 M$ avec le soutien de Lenovo

Le spécialiste de l'hyperconvergence pour les PME vient d'annoncer avoir levé 34,8 M$ avec le soutien du constructeur chinois. L'objectif de la firme est d'accélérer son développement en se concentrant notamment sur les installations dans les sites distants et sur l'informatique de bordure. Lenovo revendra aussi des appliances motorisées par la plate-forme de Scale.

Scale Computing a annoncé avoir levé 34,8 millions de dollars additionnels pour financer le développement de sa plate-forme hyperconvergée HyperCore. Ce nouveau tour de financement, mené par Lenovo, porte à 95,8 M$ le total des fonds levés par la firme depuis sa création.

Scale Computing s’est notamment fait connaître pour ses appliances hyperconvergées pour PME. Sa plate-forme Hypercore combine un hyperviseur dérivé de KVM avec sa propre plate-forme de stockage distribuée baptisée Scribe. La maîtrise complète de sa plate-forme permet aux clients de la firme de faire l’économie d’un hyperviseur tiers pour faire fonctionner leurs applications.

Jeff Ready, le PDG de Scale Computing, a expliqué à l’occasion de sa levée de fonds, que le fournisseur était proche de la rentabilité avant sa dernière opération financière. « Je ne viens pas de la Silicon Valley », a-t-il dit. « Je veux gérer [Scale Computing] comme un vrai business ». Son plan jusqu’alors était de privilégier la rentabilité : « Nous en étions proches. Mais nous avons décidé de prendre un peu de recul et d’investir davantage, ce qui devrait repousser le retour à la rentabilité, d’environ un an ». 

Selon M. Ready, Scale a déployé ses systèmes chez plus de 3000 clients. La firme a notamment percé sur des secteurs comme la vente au détail, la santé et l’industrie, où les clients ont souvent de nombreux petits sites avec peu ou pas de personnel informatique. M. Ready a déclaré que les logiciels et les appareils de Scale sont bien adaptés à ces sites périphériques parce qu’ils sont faciles à gérer et qu’ils ont des capacités d’autoguérison.

« Les PME sont toujours notre gagne-pain et c’est la raison pour laquelle nous sommes si bien positionnés pour les environnements informatiques à l’edge », explique-t-il. « Ils ressemblent à la plupart de nos clients PME, avec zéro, une ou peut-être deux personnes sur place. Ils ont besoin d’un système qui fonctionne tout seul, ils n’ont pas de personnel ou d’expertise locale pour les administrer. »

Il y a cependant une grande différence entre les PME et les clients de périphérie. Les entreprises ayant de nombreux petits sites ont également besoin d’une gestion centralisée pour chacun d’entre eux. M. Ready a déclaré que Scale permet de gérer des centaines de clusters sous la forme d’un grand pool de stockage.

Ready a déclaré qu’il considérait VMware comme son principal concurrent depuis le début, principalement parce que Scale offre aux clients la possibilité de ne pas utiliser VMware.

M. Ready a refusé de dire exactement combien d’employés Scale a, mais il affirme que ce nombre est proche d’une centaine. Les fonds levés devraient permettre à la firme d’en ajouter au moins une centaine d’autres au cours de la prochaine année et en particulier de doper ses forces de vente. Scale Computing mise aussi sur son partenariat avec Lenovo pour développer ses ventes. Ce mois-ci, Scale et Lenovo ont lancé un partenariat officiel pour vendre une appliance basée sur des serveurs Lenovo utilisant la plate-forme HC3 Edge de Scale. En France, Scale Computing est aussi distribué par Hermitage Solutions.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close