Tierney - stock.adobe.com

Quelles différences entre Chromebook Enterprise et Chrome Enterprise ?

Google a récemment annoncé Chromebook Enterprise, reprenant une terminologie déjà employée pour désigner des capacités d’administration. L’occasion d’essayer d’y voir plus clair.

Google continue d’étendre son offre pour les entreprises. Avec Chromebook Enterprise, il cherche à renforcer l’attractivité de matériels initialement destinés au monde de l’éducation. Reste à savoir si la séduction opérera face à Windows et aux Mac.

À l’occasion de VMworld, Dell a annoncé les premiers Chromebook Enterprise. Il s’agit peut-être des premiers systèmes Chromebook spécifiques à l’entreprise, mais Google a déjà poussé pour qu’un plus grand nombre d’entreprises adoptent ces appareils administrables via Chrome Enterprise. Les similitudes de plusieurs noms de produits peuvent entraîner une certaine confusion.

Chromebook Enterprise fait référence à des ordinateurs portables conçus spécifiquement pour être utilisés en entreprise. L’accès à Chrome Enterprise ne nécessite pas, avec ceux-ci, de licence spécifique. C’est la principale différence entre ces Chromebooks et ceux qui ne sont pas estampillés de la sorte. Mais l’on peut également attendre de ces portables qu’ils présentent des composants remplaçables afin d’en faciliter la maintenance. Avec ses deux premiers modèles, Dell ne manque d’ailleurs pas de souligner ce point.

Historiquement, les entreprises ont pu s’appuyer sur des stratégies de groupe pour administrer le navigateur Chrome sur les PC sous Windows. Google propose des modèles de politiques d’administration, recouvrant notamment des règles applicables que l’utilisateur se connecte ou non à un compte Google, ainsi que des préférences que les utilisateurs peuvent modifier.

Pour les appareils fonctionnant sous Chrome OS, les administrateurs peuvent utiliser Chrome Enterprise. De là, il est possible d’administrer des Chromebooks tout comme le navigateur Chrome, y compris avec divers systèmes d’exploitation. Historiquement, cela passait par la console Google Admin. Mais en 2017, Google a présenté Chrome Enterprise comme solution d’administration dédiée. Celle-ci offre toutes les fonctions d’administration habituelles, touchant aussi bien à la sécurité qu’aux mises à jour, aux services d’impression, ou à l’intégration avec des services d’identité comme Active Directory, la gestion de flotte, ou le SSO. Les administrateurs doivent créer des comptes Google administrés pour les utilisateurs, puis ceux-ci doivent s’authentifier sur l’appareil ou le navigateur Chrome. Bien entendu, les clients peuvent fédérer les comptes Google avec leurs annuaires existants.

Plus récemment, Google propose Chrome Browser Cloud Management, un outil à partir duquel il est possible de contrôler Chrome dans les environnements hétérogènes. Cet outil n’exige pas que les utilisateurs se connectent à un compte Google ; seuls les administrateurs l’utilisent. Ces derniers envoient un jeton d’inscription aux utilisateurs par stratégie de groupe, ou autre. Le jeton inscrit les utilisateurs dans des unités organisationnelles spécifiques. Après cela, Chrome Browser Cloud Management pousse les stratégies vers les utilisateurs, y compris certaines concernant les extensions du navigateur. Les administrateurs peuvent également activer des fonctions optionnelles de création de rapports à partir du tableau de bord.

Enfin, il est possible de s’appuyer sur des solutions de gestion de la mobilité d’entreprise (EMM) qui utilisent Chrome Enterprise comme couche d’intermédiation pour administrer Chrome OS. Cela vaut notamment pour VMware Workspace ONE et Citrix Endpoint Management.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close