krunja - stock.adobe.com

ICS : Nozomi propose une édition gratuite de sa plateforme de sécurité

L’édition communautaire de la plateforme Nozomi Guardian doit notamment permettre aux opérateurs de systèmes industriels de franchir une première étape dans la découverte des actifs qu’ils doivent sécuriser.

Nozomi vient de présenter Guardian Community Edition, une édition gratuite de sa plateforme de cybersécurité destinée à aider les équipes de sécurité à découvrir les équipements opérationnels (OT) et autres objets connectés industriels présents sur leurs réseaux.

Les systèmes opérationnels sont de plus en plus connectés à Internet et aux réseaux IT. Selon le cabinet Gartner, d'ici la fin de l’année prochaine, 50 % des fournisseurs de services OT auront noué des partenariats avec des prestataires spécialisés dans l’IT, pour leurs offres IoT.

Andrea Carcano, co-fondateur de Nozomi et chef de produit, estime que « cette évolution crée de nouvelles exigences de visibilité et de sécurité qui n'existaient pas par le passé – et qui ne peuvent être résolues avec des solutions IT traditionnelles, qui n'ont jamais été conçues pour tenir compte des spécificités de l’OT ».

L’édition gratuite de Nozomi Guardian vise ainsi à permettre aux opérateurs de systèmes OT et aux équipes de sécurité IT de découvrir les actifs qu'ils doivent sécuriser au sein de leurs environnements. La plateforme permet d’ailleurs de générer une cartographie de l’environnement OT/IoT, de découvrir les actifs accessibles depuis Internet, et d’identifier les défauts de configuration des actifs.

L’édition communautaire de Nozomi Guardian n'offre pas le même ensemble de fonctionnalités que la version payante. Ses capacités d’inventaire sont ainsi limitées à 1 000 actifs ; une limite absente de la version payante.

D'autres fonctionnalités telles que la recherche de vulnérabilités, la détection de menaces, ou encore le reporting et les tableaux de bord ne sont pas incluses dans la version gratuite. Et il en va de même pour le support par téléphone et par e-mail.

Mais bien sûr, ceux qui auront été appâtés par le déploiement réussi d’un démonstrateur sur la base de l’édition communautaire pourront migrer vers l’édition payante, si elles souhaitent bénéficier de fonctionnalités étendues.

Pour approfondir sur Cyberdéfense

- ANNONCES GOOGLE

Close