L’API, la « face émergée de l’iceberg » (TIBCO)

TIBCO s’est fait une réputation sur le marché de l’analytique et de la data science. Pour autant, c’est son métier historique, l’intégration, qui reste aujourd’hui son point d’entrée dans les entreprises et qui évolue avec la démocratisation des API.

Dans le Magic Quadrant 2020 consacré aux plateformes de data science et de machine learning, Gartner classe TIBCO comme l’un des leaders de ce marché. Il est également parmi les challengers du Magic Quadrant réservé aux acteurs de la Business Intelligence. Si l’éditeur américain mise fortement sur ses solutions d’analytique avancée, gestion de données et de Data Science (classées dans les catégories Unify et Predict), son activité repose avant tout sur le premier pilier de son portfolio : l’intégration (Connect dans le jargon de TIBCO).  

Suite de l'article ci-dessous

« Historiquement, notre cœur de métier c’est de faire dialoguer les systèmes complexes comme les ERP, les mainframes avec les autres applications des entreprises », rappelle Sadaq Boutrif, Directeur Solution Engineering pour la France, la Belgique et le Luxembourg chez TIBCO Software. Le dirigeant gère les technico-commerciales et suit les déploiements des solutions chez les clients des pays cités. Il est spécialisé dans les problématiques d’intégration applicative et de données.

Mashery, l’outil conçu pour gérer les API de bout en bout

Aujourd’hui, l’éditeur se concentre principalement sur les intégrations cloud avec deux offres : TIBCO Cloud Integration et TIBCO Cloud Mashery accessibles depuis AWS et Azure. La première doit fournir plusieurs centaines de connecteurs pour favoriser l’intégration de données entre applications. La seconde, Mashery est le fruit d’une acquisition effectuée il y a près de cinq ans auprès d’Intel. Il avait ainsi complété et remplacé sa solution API Exchange Gateway. TIBCO avait ouvert peu après sa technologie de microgateway en lançant le projet open source Flogo.

 « Nous avions déjà les capacités de gérer les API dans les couches basses, depuis le rachat de Mashery nous gérons le cycle de vie complet d’une API, depuis son design, sa création jusqu’à sa distribution », explique Sadaq Boutrif.

Là encore Gartner perçoit l’éditeur comme l’un des challengers de l’API Management (Magic Quadrant 2019) derrière des entreprises comme Mulesoft, Google Apigee, Software AG ou encore IBM. « Des acteurs comme Mulesoft ou Apigee sont des concurrents frontaux pour TIBCO. Selon moi Apigee est centrée sur la gestion d’API. Il a moins l’ambition d’aller sur la partie création/chorégraphie d’API. […] Mulesoft et TIBCO, nous couvrons un champ plus large parce que nous avons la capacité de partir de la feuille blanche », précise le directeur solution engineering chez TIBCO.

« L’API c’est la face émergée de l’iceberg qui va permettre d’apporter la consommation en self-service. Les API vont accélérer les interactions des entreprises avec leurs partenaires et clients, mais derrière encore faut-il que vos systèmes soient prêts pour cette agilité. Il y a de véritables réflexions et des enjeux autour de nouveaux préceptes, des paradigmes comme les microservices, le serverless pour que l’API proposée soit réellement élastique, agile et évolue rapidement en fonction de contraintes d’activité », ajoute-t-il.

Pour illustrer son propos, Sadaq Boutrif évoque la possibilité de créer une API éphémère, utilisable le temps d’une campagne marketing et réutilisable au besoin.

L’intégration, le pilier économique de TIBCO

Selon notre interlocuteur, 70 % des entreprises du CAC40 utilisent les solutions d’intégration de TIBCO. « Le marché de l’intégration représente environ 70 % de notre chiffre d’affaires. […] Le volume d’affaires est moins élevé, mais la valeur est plus importante », affirme Sadaq Boutrif.

« Le marché de l’intégration représente environ 70 % de notre chiffre d’affaires. […] Le volume d’affaires est moins élevé mais la valeur est plus importante. »
Sadaq BoutrifDirecteur Solution Engineering, TIBCO

TIBCO servirait 80 % du marché aérien, dont British Airways et Lufthansa. « C’est un secteur qui se prête plutôt bien à ce type d’initiative. L’APIsation correspond bien à l’orientation économique vers lequel les acteurs du transport aérien veulent aller ».

Un des plus grands clients de l’éditeur en France n’est autre qu’Air France-KLM. Celui-ci utilise entre autres les outils de Mashery depuis quatre ans. Cela représente 1,5 milliard d’appels par mois. Après avoir commencé par l’e-commerce, l’outil sert à concevoir et gérer les API dans tous les silos métiers de la compagnie aérienne, selon Sadaq Boutrif. En effet, Air France a, petit à petit, transformé ses API en une place de marché qui permet à ses partenaires, dont AccorHotels, d’exposer leurs services commerciaux. Pour cela, la compagnie aérienne a dû repenser sa manière de développer ses applications en amont.

Si Air France-KLM a fait le choix d’une solution de cloud hybride pour la gestion des API, ce n’est pas le cas de tous les clients de l’éditeur. En octobre dernier, TIBCO a annoncé la disponibilité du portail développeur sur site. Auparavant, Mashery Local nécessitait une dépendance externe dans le cloud (Mashery Local prend également en charge les services d’orchestration de Kubernetes managé dans le cloud). Depuis la version 5.2, les entreprises peuvent déployer ce portail containerisé au sein de leur infrastructure.

Une transformation du SI nécessaire

En faisant cela, l’éditeur a souhaité vraisemblablement se rapprocher des acteurs de la finance qui déploient des solutions d’Open Banking. Dans son Magic Quadrant consacré à la gestion des API de 2019, le cabinet d’analyses mentionnait le fait que TIBCO n’avait pas de solutions dédiées à cet effet.

Pour compléter ce tableau, TIBCO entend proposer à ces clients d’adopter ces autres piliers. Ainsi, il est possible de lier les API avec la plateforme analytique Spotfire pour analyser les logs associés, à l’instar des outils de monitoring.

« Environ 80 % des activités des entreprises de taille importante ne reposent pas encore sur des API, mais sur des mécanismes relevant plutôt de l’existant. Or ces systèmes sont en pleine transformation. Nous ne pouvons pas seulement gérer des API, mais nous proposons des moyens pour changer l’existant, pour s’organiser autour de microservices ou encore redécouper les silos applicatifs » revendique Satriq Boutrif.

D’après le dirigeant, les clients doivent donc engager la transformation de leur SI avant même de déployer des API. Cette vision, comprise par l’ensemble des organisations, reste toutefois complexe à mettre en place. Tout comme dans la Data Science, TIBCO a la réputation de s’adresser à des techniciens avant tout. Si Mashery visait principalement les directions métiers, les analystes de Gartner estiment que ces profils ne sont pas forcément les plus sensibles à son discours mêlant technicité et support des activités métiers.

Pour approfondir sur Middleware

Close