tonda55 - Fotolia

Scality propose désormais lui-même un outil pour nettoyer les NAS

L’éditeur devait à chaque fois expliquer à ses clients quoi acheter pour migrer leurs données dormantes vers son stockage objet Ring peu cher. Il a finalement décidé de publier NAS Archiver.

Le spécialiste du stockage objet élastique Scality lance un nouveau produit, le NAS Archiver, destiné à déplacer tous les fichiers dormants sur les NAS vers du stockage objet peu cher. Ce logiciel scanne les NAS à la recherche des documents les moins ouverts, liste ses résultats et permet à l’utilisateur de définir les critères qui lanceront leur migration automatique : selon l’ancienneté, le type, la taille, etc.

Suite de l'article ci-dessous

« En exécutant cet outil, vous vous rendrez généralement compte que la moitié, voire plus, de votre capacité NAS est remplie de fichiers qui n’ont pas été accédés depuis un an », dit Paul Speciale, le chef de produit de Scality. « Très souvent, vous verrez que 60, 70 ou même 80 % des fichiers sont inactifs. »

Selon lui, Scality a développé ce logiciel, car ses clients l’interrogeaient systématiquement sur un moyen d’éviter que leurs NAS se remplissent à ras bord. Jusque-là, Scality orientait ses clients vers des solutions tierces. Mais l’éditeur aurait finalement considéré qu’il était plus simple de proposer lui-même cette fonction.

« NAS Archiver présente l’intérêt d’être naturellement intégré au stockage objet Ring de Scality. Il n’y a donc pas de tests de compatibilité à mener et il en découle une économie supplémentaire. »
Amita PotnisAnalyste, IDC

NAS Archiver reprend les fonctions de Data Management Framework chez HPE, Elastic Data Migration chez Komprise, ou encore StorCycle chez Spectra Logic. « Néanmoins il présente l’intérêt d’être naturellement intégré au stockage objet Ring de Scality. Il n’y a donc pas de tests de compatibilité à mener et il en découle une économie supplémentaire. Du point de vue des entreprises, Scality apparaît finalement comme la solution globale de stockage de tier-2 qui rentabilise les investissements dans le stockage de tier-1 », commente Amita Potnis, analyste chez IDC.

Économiser du NAS coûteux et s’intégrer à moindres frais dans Ring

NAS Archiver peut fonctionner en machine virtuelle comme sur un serveur léger. Il remplace chaque fichier qu’il migre par un raccourci qui pointe vers sa nouvelle adresse sur Ring, le stockage objet de l’éditeur. En l’occurrence, si un document migré doit être ouvert par un utilisateur, Ring s’occupe de le réhydrater sur le NAS d’origine : tout le système est transparent vis-à-vis des utilisateurs. Enfin, NAS Archiver maintient une base de données pour indexer les documents migrés.

De son côté, le système Ring permet de constituer un volume de stockage objet extensible à volonté à partir de la mise en cluster de serveurs génériques, peu chers. Outre son accès en mode objet, Ring propose aussi les protocoles NFS et SMB de sorte à prendre lui-même l’apparence d’un NAS.

Paul Speciale indique que Ring permet dans une certaine mesure des accès très rapides aux fichiers les plus volumineux, mais il se défend de jouer dans la cour des NAS de production (dits de tier-1). En l’occurrence, la latence des accès sous Ring est de l’ordre des 10 millisecondes, ou plus, alors qu’elle est de 1 à 5 millisecondes sur un NAS de marque NetApp ou Dell EMC Isilon.

Il est à noter que NAS Archiver n’est pas nécessairement lié à Ring : il est compatible avec tout autre système de stockage objet.

« La morale de NAS Archiver est surtout que le stockage objet est moins cher qu’un NAS à capacité égale. »
Enrico SignorettiAnalyste, GigaOm

Il n’empêche. Selon Enrico Signoretti, analyste chez GigaOm, Scality ne fait pas que rendre service à ses clients historiques en publiant NAS Archiver, il s’ouvre bel et bien une nouvelle opportunité de prospection : « La morale de NAS Archiver est surtout que le stockage objet est moins cher qu’un NAS à capacité égale. Donc, les entreprises verront tout simplement Scality comme un acteur qui archive leur NAS pour en diminuer le coût. Il est probable que celles qui n’étaient pas ses clientes lui achètent la panoplie complète de ses logiciels et que celles qui étaient déjà ses clientes lui commandent de la capacité objet en plus », dit-il.

D’autant que Scality a peaufiné les détails. Une calculatrice disponible en ligne estime aussi les bénéfices de NAS Archiver sur les sauvegardes : le logiciel ne fait pas qu’économiser de la place sur les NAS, il permettrait aussi de réduire la durée et la taille de leurs backups.

Pour approfondir sur SAN et NAS

- ANNONCES GOOGLE

Close