ERP : Esker passe à la gestion du risque crédit

En complément de la numérisation et de l’automatisation du traitement des commandes, l’éditeur lyonnais étend son offre au « Credit to Cash » pour sécuriser les recouvrements en amont, et intègre des données de notation sur les clients.

Esker, spécialiste lyonnais de la numérisation et du traitement automatique des factures et commandes – clients et fournisseurs – étend son offre à la gestion du risque crédit pour réduire les problèmes de recouvrements et de trésorerie (Credit to Cash).

Suite de l'article ci-dessous

Historiquement, Esker applique des méthodes informatiques (moteur de règles, Intelligence Artificielle, OCR, etc.) pour automatiser la gestion des commandes entrantes (clients) et sortantes (fournisseurs) mais aussi pour en automatiser les traitements (compréhension des commandes, vérification, entrée de la commande dans l’ERP, émission des factures, suivi du recouvrement) – ce que les anglo-saxons appellent le « P2P & O2C » (Purchase-to-Pay et Order-to-Cash).

Esker s’attaque à présent à un autre pan du P2P & O2C : le Credit Management. Le but est de ne plus simplement suivre le recouvrement dans le cas d’une vente à crédit, mais de l’anticiper.

Cette solution de Credit Management numérise les demandes de crédits et ouvre la porte à un processus automatisé d’approbation grâce à des règles de validation.

« Elle aide les gestionnaires crédit à anticiper les risques de leur portefeuille clients, en automatisant la revue périodique des comptes, en créant des alertes et en agrégeant des données internes et externes sur leurs situations crédits », ajoute Esker. « Un profil client comprenant l’ensemble des informations de crédit et des documents commerciaux donne aux credit managers une visibilité à 360° leur permettant ainsi […] de s’assurer que leurs clients à risque restent sous contrôle. »

Pour scorer les risques, Esker ajoute des données d’agences de notation – avec « une intégration API transparente » ; celles d’Altares – Dun & Bradstreet pour l’international et Ellisphere en France.

Selon une étude citée par Esker le nombre de faillites devrait augmenter de 20 % en 2020. « Aujourd’hui plus que jamais, les entreprises doivent minutieusement évaluer leurs risques clients en connaissant précisément les entreprises à qui elles vendent à crédit », avance l’éditeur.

Sa solution de Credit Management est actuellement disponible pour les clients aux États-Unis, en France et en Australie. Elle sera déployée pour les autres zones d’ici la fin 2020.

Pour approfondir sur Applications transversales - PGI (ERP)

- ANNONCES GOOGLE

Close