Gajus - Fotolia

Keysight Technologies acquiert Eggplant pour automatiser ses solutions de tests

Le fabricant d’outils de mesure et éditeur de logiciels de tests Keysight Technologies vient d’acquérir la société Eggplant, spécialisée dans l’inspection logicielle propulsée à l’IA, pour 330 millions de dollars.

L’intelligence artificielle (IA) ne doit pas seulement effectuer des prévisions de vente et motoriser les voitures autonomes, elle est également synonyme de développement matériel et logiciel accéléré. C’est selon cette logique que le groupe Keysight Technologies vient de racheter la startup EggPlant auprès du groupe de gestion d’actifs Carlyle.

Suite de l'article ci-dessous

Spécialisé dans la conception d’outils de mesure et dans le développement de logiciels de tests Keysight veut ainsi faire grossir sa division progiciel. Fondée en 2008, Eggplant est une société britannique qui s’est spécialisée dans l’automatisation de tests logiciels par le machine learning et l’analytique afin de détecter des bugs, des erreurs ou des problèmes de performance.

Un framework de tests boosté à l’IA

Selon Eggplant, sa solution doit permettre de tester et de surveiller « n’importe quelle technologie sur n’importe quel appareil, système d’exploitation ou navigateur », en ciblant toutes les couches d’une application, de l’interface utilisateur à la base de données. L’éditeur propose également des solutions de DevOps et RPA.

Eggplant est connu pour utiliser le langage de programmation « orienté vers les personnes » SenSetalk, développée par Redstone Software, dont l’objectif est de faciliter la programmation de scripts d’automatisation. Il est associé au framework Eggplant Functionnal encore utilisée pour déployer les modèles algorithmiques de tests sur des simulations fonctionnelles.

L’éditeur britannique compte près de 650 clients dans trente pays. Par exemple, la NASA utilise ses solutions pour contrôler certains logiciels embarqués dans le véhicule spatial Orion.

Keysight veut étendre ses capacités au-delà de la sphère de l’embarqué

Un tel rapprochement ne semble pas naturel au premier abord. L’éditeur britannique ne cible pas le secteur de l’embarqué, dans lequel Keysight est présent depuis 1999. Le groupe américain a exprimé sa volonté d’étendre ses capacités pour l’ensemble des couches d’un système informatique, du silicium à l’application métier.

« En tant que leader reconnu et conseiller de confiance dans la conception et le test des couches 1 à 7, Keysight est ravi d’ajouter les capacités de test d’Eggplant pour la couche d’application logicielle, ce qui s’aligne sur notre stratégie visant à développer nos premières solutions centrées sur les logiciels sur le marché », déclare Ron Nersesian, président et directeur général de Keysight dans un communiqué de presse.

Le groupe américain qui intégrera Eggplant dans sa division « solutions industrielles électroniques » veut ainsi accroître son influence sur les marchés de l’automobile, de l’aérospatiale et la défense, des télécoms, de l’IoT ou encore auprès des fournisseurs cloud. Sur l’exercice financier 2019, Keysight a généré 4,3 milliards de dollars de chiffres d’affaires et Eggplant, 38 millions. Le coût de l’acquisition est évalué à 330 millions de dollars.

Pour approfondir sur DevOps et Agilité

Close