Les clients d’Orange Business Services misent sur la gouvernance des données

Orange Business Services Digital & Data constate la volonté de ses clients d’exploiter au mieux leurs données. Mais avant cela, ils veulent mettre en place une gouvernance solide.

À partir de 2018, Orange est devenue actionnaire majoritaire de Business & Décision. C’est une SSII spécialisée dans le traitement de la donnée dont l’opérateur détient aujourd’hui plus de 95 % des actions. Elle a rejoint les rangs d’Orange Business Services, OBS pour les intimes. OBS ne cherche pas seulement à aider ses clients à régler les problématiques réseaux.

Suite de l'article ci-dessous

L’ESN emploie plus de 20 000 personnes dans le monde. L’entité Digital & Data compte 4 000 salariés, dont un peu plus de la moitié provient de Business & Décision. Elle est spécialisée dans la conception et le développement de services applicatifs, l’intégration de systèmes et le traitement des données. Sa zone d’action s’étend de la France à l’Europe.

Côté Digital, OBS Digital&Data s’occupe de l’intégration et du développement d’applications (mobiles ou non), des intégrations liées au CRM, aux plateformes e-commerce, aux ERP et autres systèmes d’entreprise dans le cloud ou non. La filiale s’occupe également de la transformation des applications après une migration dans le cloud. Waterair, France Boissons, Verisure, Fondasol, ou encore Carrefour Belgium sont quelques-uns des clients qui sont passés par l’ESN pour bénéficier de développement d’applications et de solutions personnalisées.

Côté Data, la filiale conseille ses clients, intègre des plateformes de data science, de data management et de BI, et développe des applications personnalisées pour ses clients. En termes de BI et de visualisation, OBS peut compter sur des partenaires comme Qlik, Power Bi ou bien Tableau. L’entité propose également les solutions d’Alteryx, SAS, TIBCO ou encore de Tagetik.

« Nous faisons de la data visualization, traditionnelle, puis beaucoup de data governance. Les entreprises voient de plus en plus la donnée comme un élément clé de leur stratégie et nous les conseillons dans ce domaine. Nous développons également des solutions de data intelligence afin de les aider à mieux utiliser leurs données pour être plus performant dans leurs différentes activités. Puis, nous avons une activité de data science pour un certain nombre de clients », liste Pierre-Louis Biaggi, SVP de l’entité Digital&Data chez Orange Business Services.

Sans gouvernance, pas de data science

« Les entreprises voient de plus en plus la donnée comme un élément clé de leur stratégie et nous les conseillons dans ce domaine. »
Pierre-louis BiaggiSVP Digital & Data OBS

Cette gestion des données apparaît comme un fer de lance pour les entreprises. « Nos clients s’aperçoivent que dès que la donnée n’est pas de bonne qualité, les retours sur investissement sont difficiles », témoigne-t-il.

Ensuite, une fois la gouvernance des données en place, OBS Digital&Data conseille et assiste ses clients pour l’organisation d’un data lake ou d’un data warehouse comme ceux de Teradata, Snowflake ou Cloudera, puis la mise en place d’une bonne gestion des accès. « Nous aidons nos clients à adopter les bonnes règles d’utilisation, à respecter les éléments de cybersécurité afin que l’accès aux données ne soit pas réservé à quelques “happy few” », déclare le dirigeant.

Les clients d’OBS veulent également renforcer leurs connaissances du traitement des données en lui-même. La filiale de l’opérateur forme les collaborateurs dans une approche « top-down ». « Nous formons des COMEX à l’utilisation de la donnée dans leur entreprise, les renseigner sur l’organisation et la structuration nécessaire. Les opérationnels sont eux former à la conception de cas d’usage “data” ».

Cela ne veut pas dire que les clients ne se lancent pas dans des projets de data science. La Poste a fait appel au service de Business&Decision pour optimiser le passage des facteurs en fonction de leurs activités et de la fréquence de réception de plis urgents.

L’ESN l’a aidé à constituer une équipe de data science, un data set sur une base de plus de 100 To, à créer un modèle algorithmique, à le tester à l’échelle d’un département et à le déployer à l’échelle de la France. La mutuelle générale de la Police (la première mutuelle du ministère de l’Intérieur) également fait appel à l’ESN pour mieux expliquer et prédire l’attrition client.

« Je pense qu’ils ont une vraie appétence sur ce sujet, mais cela passe souvent par la mise en place d’une bonne gouvernance », affirme Pierre-Louis Biaggi. Pour cela, OBS Data&Digital s’est entouré de partenaires comme Informatica, Collibra ou encore Denodo.

Cette démarche, Orange l’applique pour lui-même. OBS Digital&Data est également un fournisseur interne. « Le groupe Orange est l’un de nos clients. La Data et l’IA font partie des cinq piliers du groupe et nous gérons déjà quelques cas d’usage, par exemple pour de la maintenance prédictive dans le cadre des opérations et la détection de fraude ».

Favoriser un usage plus « poussé » des données

Pour OBS, quelle que soit la thématique que ce soit la migration, puis la transformation d’applications dans le cloud ou le déploiement d’outils de data science et l’accompagnement associé, il s’agit de proposer une offre de service complète. « Nous couvrons l’ensemble de la chaîne ; du conseil en passant par la conception, puis l’intégration jusqu’à potentiellement la maintenance et opération », assure Pierre-Louis Biaggi.

La filiale Digital&Data de l’ESN ne se limite généralement pas à sa juridiction et n’hésite pas à proposer aux clients une offre de bout en bout composée de briques Orange (par exemple la connectivité et l’analyse des données réseau), de celles des partenaires et des autres entités d’Orange Business Services.

« Aujourd’hui je déploie auprès de certains clients des solutions comme Splunk au travers toute l’infrastructure, du réseau jusqu’à l’applicatif. En tant qu’OBS je suis plus pertinent pour le faire au vu de notre expertise réseau. Je suis également bien armé pour interconnecter une centrale d’appel à un CRM », illustre le dirigeant.

Cette transformation de l’activité a cependant été impactée par la crise sanitaire en cours. Pierre-Louis Biaggi et OBS a déjà pu en tirer les premiers enseignements.

« Il y a des sujets structurels que nous voyons comme des transformations fortes. Premièrement, les entreprises ayant adopté le cloud ont pu passer à l’échelle sans problème pendant la crise. Deuxièmement, nous observons un sujet autour de l’utilisation beaucoup plus poussée de la donnée, notamment pour améliorer la relation numérique avec les clients », témoigne-t-il.

Orange Business Services commencerait déjà à adapter ses offres. « Nous avons renforcé toutes nos offres autour de la data governance, de la qualité de la donnée et de la formation. Nous allons voir probablement l’accélération des projets de data science et d’intelligence artificielle en ce sens », indique Pierre-Louis Biaggi.

Si les nouveaux dossiers ne sont pas aussi nombreux qu’avant la crise, « les projets digital et data seront des priorités au sein des entreprises », selon Pierre-Louis Biaggi. Pour l’instant, le bilan est positif selon le dirigeant, même s’il avoue que le quatrième trimestre et le début de l’année prochaine permettront sans doute « d’y voir plus clair ».

 Évidemment, cela demande à ces entreprises de réunir le personnel qualifié. Les data scientists et data engineers étaient difficiles à trouver avant la crise.

« Tous nos clients montent une partie de leur équipe de data science. Je pense qu’ils ont le même problème que moi pour recruter. »
Pierre-Louis BiaggiSVP Digital & Data OBS

« Tous nos clients montent une partie de leur équipe de data science. Je pense qu’ils ont le même problème que moi pour recruter. Avant crise, il y avait un déficit de personnes formées aux métiers de la data science et celui-ci est toujours d’actualité », note Pierre-Louis Biaggi.

Orange Business Services a cependant espoir de former ces futurs experts de la donnée. Pour cela, l’opérateur a monté l’école de la Data avec des partenaires comme Knime, SAS Institute et Dataiku pour former 32 à 60 apprenants par an dans trois filières : Data Engineer, Data Analyst et Data Scientist. Cette formation certifiante de trois mois s’adresse à des étudiants bac+5 souhaitant devenir ingénieur data ou data scientists et à des étudiants bac+3 cherchant à décrocher un poste de data analyst.

Pour approfondir sur SSII

- ANNONCES GOOGLE

Close