psdesign1 - Fotolia

BI et NLP : ThoughtSpot plonge dans les données vocales

En passant un accord stratégique avec VoiceBase, l’éditeur de BI plébiscité par Gartner et récemment arrivé en France se dote de nouvelles capacités d’analyse des enregistrements audio. Cible première : les centres d’appels et le support clients.

Les éditeurs ThoughtSpot et VoiceBase ont annoncé ce mardi un partenariat stratégique autour de l’analytique appliqué aux données vocales.

ThoughtSpot, le « Google de la BI »

ThoughtSpot est un éditeur américain de Business Intelligence qui, comme beaucoup de ses concurrents, utilise l'Intelligence Artificielle et l'apprentissage statistique (ML) pour explorer et analyser les données, et en tire des enseignements utilisables par les décideurs (Insights).

Suite de l'article ci-dessous

Son nom ne vous dit peut-être pas encore grand-chose, mais cela devrait changer. Thoughtspot, fondé en 2012, est en effet solidement financé ; ce qui lui permet aujourd’hui de partir à la conquête de la planète, comme avant lui ses prédécesseurs Qlik ou Tableau.

Pour se différencier de ces générations précédentes de l’analytique, qui reposaient sur les reproting puis sur les Dashboards et la Data Viz, ThoughSpot se présente comme un « Google de la BI ». C’est-à-dire comme un moteur de requête intuitif, voire proactif, qui s’adapte à l’utilisateur, à son contexte, et à l’application métier dans laquelle il peut directement s’intégrer.

Gartner considère d’ailleurs ThoughtSpot comme l’avant-gardiste de la nouvelle vague de la BI : le Dynamic Data Storytelling. Un précurseur qui a ouvert son premier bureau en France cette année après avoir nommé en 2019 un français, Benjamin Caller, pour développer et accompagner son écosystème dans toute la région EMEA.

Faire de l’analytique sur le contenu des conversations

VoiceBase, de son côté, est un spécialiste de l’analyse vocale (speech to text). Sa plate-forme utilise elle aussi le Machine Learning, mais pour extraire des informations à partir des fichiers des centres d'appels et des services de support clients.

Pour ThoughtSpot, ce partenariat lui permettra de mieux cibler les entreprises qui ont un contact direct avec la clientèle, en plongeant dans les sources de données vocales grâce au NLP.

Avant ce partenariat avec VoiceBase, ThoughtSpot pouvait accéder aux contenus structurés – comme les bases de données relationnelles - mais pas aux données semi-structurées et non structurées des appels téléphoniques ou des échanges textuels (SMS, texte tapé dans un chatbot).

« Ces données sont maintenant accessibles à ThoughtSpot dans un format ouvert », se réjouit Cindi Howson, Chief Data Strategy Officer de ThoughtSpot. « La beauté de la chose, c’est que nous pouvons prendre les conversations des centres d'appels et les combiner avec d'autres données que nos plus gros clients ont déjà analysées ».

À l'inverse, VoiceBase n’avait pas vraiment de de moteur de recherche analytique au-dessus de sa couche de préparation des données. « Pas vraiment » car l’éditeur avait tout de même passé un accord similaire avec Tableau en 2019 pour la visualisation de données.

ThoughtSpot lui apporte donc autre option : ses utilisateurs pourront formaliser et modéliser les informations tirées de leurs fichiers audio via ce « moteur à la Google », et prendre des décisions en fonction d’indicateurs plus objectifs, dixit les deux éditeurs.

Co-innovation

« Ce partenariat est très logique pour les deux acteurs », estime Mike Leone, analyste senior chez Enterprise Strategy Group. « Alors que les organisations cherchent à exploiter davantage de données non structurées à des fins analytiques, la "voix" est vraie une mine d'or. VoiceBase permettra à ThoughtSpot d’apporter une valeur encore plus grande en simplifiant l'incorporation de nouveaux jeux de données, riches de promesses d’insights ».

L'analyse de la parole, poursuit-il, est une évolution naturelle pour les entreprises qui veulent exploiter leurs données et s’appuyer sur leurs commerciaux et l'expérience client pour faire croitre leurs activités.

Les deux éditeurs pourraient également aller plus loin. Il n’est en effet pas exclu qu’ils travaillent ensemble pour développer des fonctionnalités en commun. Sur ce point, Cindi Howson note que plutôt que d’enrichir son produit par le biais d'acquisitions, ThoughtSpot travaille fréquemment sur des nouveautés avec son large éventail de partenaires.

« Ce partenariat technologique est vraiment très bon. Parce que ce que nous cherchons, chez ThoughtSpot, c'est la co-innovation, aussi avec nos clients qu’avec avec nos partenaires », conclue-t-elle. 

Pour approfondir sur Outils décisionnels et analytiques

- ANNONCES GOOGLE

Close