Microsoft

Power BI va vers le Data Storytelling

Dans son effort continu pour démocratiser la Business Intelligence jusqu’aux métiers, Microsoft a dévoilé une nouvelle fonction qui « explique » les données et les tableaux de bord.

Microsoft Ignite 2020 – Microsoft annonce l’arrivée de fonctionnalités de « data storytelling » (narration de données), baptisées Smart Narratives, dans son offre analytique Power BI. L’annonce a été faite lors d’Ignite, sa conférence dédiée à ses utilisateurs. L’outil est en preview, mais déjà disponible. Microsoft a également présenté de nouvelles fonctionnalités concernant la détection d’anomalies dans les données et une intégration améliorée avec Teams.

Suite de l'article ci-dessous

Pourquoi le Storytelling est important dans la BI

Le data storytelling doit permettre à tous les membres d’une organisation d’utiliser véritablement la Business Intelligence (BI). Les chiffres varient, mais l’on estime généralement qu’un quart à un tiers des employés, seulement, utilisent l’analyse de données dans leur travail. Les connaissances nécessaires pour maîtriser les outils de BI et l’expertise pour en interpréter les résultats restent des barrières fortes.

La « narration appliquée aux données » est censée générer automatiquement une explication de ces données sous forme de « récit », bien plus compréhensible. Pour les observateurs, cette évolution pourrait démocratiser la BI au-delà des seuls analystes dont c’est le métier.

« Nous voyons Power BI comme le PowerPoint de la donnée. Nous lui infusons aussi beaucoup d'IA pour qu’il puisse extraire automatiquement des insights. »
Arun UlagMicrosoft

« Si vous voulez expliquer aux gens ce qu’ils doivent faire, est-ce que vous leur donnez un tableau plein de chiffres, ou est-ce que vous leur donnez des instructions intelligibles ? », questionne Dave Menninger, directeur de recherche chez Ventana Research. « Évidemment, vous leur donnez les instructions. C’est pour cela que [le data storytelling] est si important. Les récits sont l’équivalent des instructions – parfois ce ne sont d’ailleurs que de simples explications, mais elles sont compréhensibles pour tout lecteur ».

De son côté, Donald Farmer, directeur de TreeHive Strategy, note que bien au-delà de l’IT, le récit est la façon naturelle dont les êtres humains assimilent les informations.

« C’est important parce que les gens comprennent les choses principalement à travers des histoires », avance-t-il. « Cette histoire peut nous être racontée par quelqu’un d’autre, mais même quand on a affaire à des faits bruts, nous avons tendance à inventer des histoires à partir d’eux ».

Smart Narratives, le data storytelling de PowerBI

« Nous voulons que chaque individu puisse utiliser ces outils », confirme Arun Ulag, vice-président de BI chez Microsoft, lors d’Ignite. « Nous voyons Power BI comme le PowerPoint de la donnée. Nous lui infusons aussi beaucoup d’IA pour qu’il puisse extraire automatiquement des enseignements des données brutes (les insights) ».

Smart Narratives, comme d’autres outils de narration de données, ajoute des explications en langage naturel aux tableaux de bord.

La visualisation de données (DataViz) rend les « chiffres » plus faciles à assimiler en les représentant de manière visuelle. C’est d’ailleurs de là que vient Power BI (et de ses deux grands concurrents Qlik et Tableau). Mais ces représentations ne sont pas toujours aussi évidentes que cela à comprendre.

Tableau de bord dans Power BI expliqué par Smart Narrative
Tableau de bord dans Power BI expliqué par Smart Narrative

Désormais, lorsqu’un utilisateur de Power BI fera un clic droit sur une visualisation, une boîte de dialogue s’ouvrira avec une explication des données. Smart Narratives permet aussi d’avoir « l’histoire » de tout le tableau de bord et de chacun de ses composants. Ces « récits » changent automatiquement au fur et à mesure des requêtes – en langage naturel, air du temps oblige – et que les données elles-mêmes changent. Les récits peuvent aussi être mis en forme pour les rendre plus attrayants.

« Nous voulons nous assurer que chacun puisse explorer ses données et en tirer des informations sans avoir besoin d’être un analyste expérimenté », résume Kim Manis, une des responsables de Power BI Desktop chez Microsoft (l’outil est disponible en mode SaaS et en application de bureau).

Guide pratique gratuit

Data Storytelling : comment mettre la donnée en scène

Pour que des « insights » soient utiles, il faut savoir les transmettre – et donc savoir les mettre en scène et les contextualiser. Ce guide vous donne des conseils clés pour devenir un bon « narrateur de la donnée ».

Intégration poussée entre Power BI et Teams

En plus de Smart Narratives, Microsoft a fait deux autres annonces sur Power BI. La première concerne une intégration plus poussée avec Teams.

« Un des points-clés quand on veut créer une culture de la donnée, c’est de s’assurer que cette donnée est bien disponible quand et là où les décisions sont prises. »
Kim ManisMicrosoft

Power BI peut être intégrée dans les canaux de discussions de Teams, pour que les membres de ce canal puissent explorer les mêmes données. En cliquant sur un lien, Power BI s’ouvre directement dans Teams et les utilisateurs peuvent collaborer à la création de rapports et de tableaux de bord, sans avoir à basculer vers l’application Power BI.

Au sujet de cette intégration entre Power BI et Teams, Kim Manis promet qu’il sera bientôt possible de copier et coller des données dans Teams ; Power BI générera automatiquement un rapport. Toujours sans quitter Teams, les utilisateurs pourront aussi bientôt explorer les jeux de données et les rapports de leur organisation en quelques clics de souris.

« Un des points-clés quand on veut créer une culture de la donnée, c’est de s’assurer que cette donnée est bien disponible quand et là où les décisions sont prises », résume la responsable qui vante les mérites d’avoir « les données à portée de clic » avec cette intégration.

« Anomaly Detection » à venir pour détecter les données erronées

La fonctionnalité « Anomaly Detection », elle, ne devrait pas être disponible avant plusieurs mois, ajoute Kim Manis.

Une fois sortie, « Anomaly Detection » devrait permettre, en un clic, de trouver les valeurs aberrantes dans les jeux de données. Une fois ces données anormales identifiées, l’utilisateur pourra cliquer dessus et obtenir une explication – générée automatiquement par Power BI – sur ce que cache l’anomalie.

Pour approfondir sur Outils décisionnels et analytiques

Close