adimas - Fotolia

Tableau 2020.4 : une nouvelle brique de supervision pour la version serveur sur Linux

Resource Monitoring Tool pour Linux, un outil de préparation des données dans le navigateur, et de nouvelles capacités de modélisation prédictive sont au cœur de la mise à jour des outils analytiques de Tableau.

La Data Preparation est au cœur de la version 2020.4 de Tableau (la quatrième mise à jour de l’année 2020). Tableau Prep Builder débarque en effet dans le navigateur avec les éditions Tableau Server et Tableau Online. Jusqu’ici Prep Builder n’était disponible qu’avec Tableau Desktop.

Suite de l'article ci-dessous

Tableau Prep Builder est conçu pour combiner, remanier et nettoyer les données – avant de les analyser – par glisser-déposer.

« Désormais, chacun peut accéder aux flux de données, les créer et les modifier dans un navigateur Web, où qu’il se trouve. Concrètement, cela met la préparation de données à la portée de tous les collaborateurs », avance François Ajenstat, directeur produit chez Tableau.

La nouveauté permet aussi de ne plus jongler entre différents environnements Tableau. Côté administrateurs IT, cette Data Prep en version « web » permet de centraliser la gestion du déploiement et le contrôle des versions, sans avoir à mettre à jour chaque machine.

Tableau Prep Builder dans le navigateur
Tableau Prep Builder dans le navigateur

« Tableau travaille depuis longtemps pour rendre toutes ses fonctionnalités accessibles dans le navigateur, c’est essentiel dans sa stratégie cloud », contextualise Doug Henschen, analyste principal chez Constellation Research. « Que les clients soient sur site, en cloud privé ou sur des clouds publics, cette avancée réduit les coûts et simplifie les déploiements et les mises à jour, car aucun déploiement de logiciel client n’est nécessaire ».

Mike Leone, senior analyst chez Enterprise Strategy Group, note pour sa part que 25 % des utilisateurs de BI considèrent que la préparation des données est l’étape du processus analytique posant encore le plus de défis. « Tableau Prep Builder peut aider à relever ce défi en proposant une suite robuste d’outils directement dans un navigateur, ce qui permet aux utilisateurs finaux d’effectuer cette tâche à leur guise et plus rapidement », ajoute-t-il.

RMT pour Linux, l’autre nouveauté de Tableau dans sa cloudification

La mise à jour apporte d’autres nouveautés comme nombre illimité de couches spatiales aux cartes, la surveillance des ressources dans Linux (RMT, Resource Monitoring Tool) de nouveaux connecteurs natifs (dont un pour Datorama et un connecteur Salesforce modifié qui permet une connexion directe aux objets comme Work.com) ou encore l’ajout de la régression linéaire régularisée et du processus gaussien à la liste des modèles prédictifs.

« Ce support des déploiements sur Linux [avec RMT] est aussi crucial pour le cloud que la parité fonctionnelle entre le client lourd et le navigateur [avec Prep Builder]. »
Doug HenschenConstellation Research

Concernant les données spatiales, Tableau peuvent désormais se connecter directement à des tables de données spatiales Amazon Redshift.

Auparavant disponible uniquement sur Windows, RMT sur Linux permet pour sa part d’identifier les problèmes à l’origine d’un chargement plus long, les erreurs dans les extraits, ainsi que les autres problèmes critiques susceptibles de dégrader l’expérience utilisateur. Cette version de l’outil – lié à Tableau Server sur Linux – s’adresse aux entreprises qui, ayant choisi un environnement IT, n’ont pas envie de gérer une instance Windows pour leur déploiement de l’outil BI.

Pour Doug Henschen, l’arrivée de RMT sur Linux se lit aussi dans une perspective de cloudification des entreprises. « Ce support des déploiements sur Linux – Linux est une option que Tableau propose depuis plusieurs années [pour sa version Server] – est tout aussi crucial pour les déploiements cloud que l’est la parité fonctionnelle entre le client lourd et le navigateur », explique-t-il.
« Linux est le système d’exploitation préféré dans le cloud, car il constitue le choix de déploiement le plus rentable. L’outil de contrôle des ressources (Resource Monitoring Tool) est crucial pour la gestion des performances, en particulier lorsque les déploiements deviennent plus importants et plus complexes ».

Pour approfondir sur Outils décisionnels et analytiques

Close