Fotolia

Tableau 2020.3 : plus d’intégrations aux processus opérationnels avec Write to Database

La troisième mise à jour de 2020 de Tableau Software apporte la possibilité d’exporter des données de Data Prep dans des bases externes. Autre avancée remarquée : un nouvel outil d’administration pour la gestion des licences.

Tableau vient de sortir sa traditionnelle mise à jour trimestrielle : Tableau 2020.3. Au cœur de cette version, on trouve plusieurs avancées notables dont deux des plus importantes concernent la gestion des données (Write to Database) et les administrateurs.

Suite de l'article ci-dessous

Toujours pas de signe, en revanche, d’une empreinte claire de Salesforce, le géant du CRM qui a racheté le spécialiste de la BI et de la Data Visualisation il y a un an maintenant, en juin 2019, pour 15, 7 milliards $.

« Je ne vois rien qui semble venir spécifiquement de Salesforce dans la 2020.3, mais des chantiers sont certainement en cours pour mieux intégrer des options analytiques au sein du portefeuille de Salesforce », estime Doug Henschen, analyste chez Constellation Research, en rappelant que le mois dernier, Salesforce avait présenté une intégration entre Tableau et l’éditeur spécialiste des solutions marketing AI Datorama.

Cette intégration n’est pas sans rappeler celle que Looker, qui a été racheté par Google quatre jours avant Tableau par Salesforce, a dévoilée la semaine dernière avec Google Marketing Suite.

« Ce genre d’intégration peut se faire assez rapidement », observe Doug Henschen. Même constat chez Dave Menninger, directeur chez Ventana Research, pour qui il n’y a toujours pas d’indice visible d’une collaboration entre Salesforce et Tableau.

« Cette version apporte une variété d’améliorations sur différents aspects du produit, mais elles sont presque entièrement indépendantes de Salesforce », commente-t-il, avant d’ajouter qu’il a « été quelque peu surpris de ce manque de travaux d’intégration de Salesforce avec Tableau ».

De son côté, Ryan McShane, directeur du marketing produit chez Tableau, répond que le fait d’être devenu une filiale de Salesforce a permis d’accélérer les développements de produit.

Nouvelles fonctionnalités de Tableau 2020.3

Le produit justement. Après la version 2020.02, Tableau Prep Builder s’enrichit encore dans la 2020.3 avec « Write to Database », une fonctionnalité qui vise à mieux gérer le processus de préparation des données et à le rendre plus évolutif (scalable), et plus simple grâce à une interface de type glisser-déposer. Write to Database est aussi conçu pour mieux intégrer les données de Tableau dans les infrastructures IT existantes.

Les organisations peuvent désormais stocker les données nettoyées et préparées avec Tableau Prep Builder, dans la base de leur choix – qu’elle soit sur site ou dans le cloud (SQL Server, Oracle, PostgreSQL, MySQL, Teradata, Snowflake, Amazon Redshift) – et ensuite y accéder à tout moment, pour n’importe quelle raison (que ce soit pour faire du Machine Learning avec ces données, ou plus classiquement pour faire de la visualisation dans Tableau).

« Ces améliorations de Tableau Prep qui permettent d’écrire dans d’autres bases augmentent considérablement sa valeur », estime Dave Menninger. « Tableau Prep peut maintenant être utilisé avec de multiples sources et dépôts cibles. Le plus important pour moi, ici, c’est qu’il devient possible d’intégrer les résultats d’un processus analytique [dans Tableau] dans d’autres processus métiers et opérationnels ».

Parmi les autres nouveautés, Tableau vante de nouvelles applications mobiles pour iOS et Android ; une série de connecteurs conçus par des partenaires (pour des intégrations avec Dremio et Yellowbrick par exemple) ; une connectivité native améliorée avec SAP HANA ; et de nouvelles fonctions de modélisation prédictive qui permettent de construire et de mettre à jour des modèles sans quitter Tableau et sans recourir à des extensions tierces ou à du code complexe. On citera également « Spatial File Union », qui simplifie les jointures spatiales en combinant des données géographiques et en comparant des données provenant d’un même lieu sur un intervalle de temps.

Nouvelles fonctionnalités de modélisation prédictives dans Tableau 2020.3
Nouvelles fonctionnalités de modélisation prédictives dans Tableau 2020.3

Mais le plus notable – en plus de Write to Database – est certainement l’arrivée d’un nouvel outil pour les administrateurs qui les aidera à mieux déployer Tableau (et à mieux le superviser) dans toute leur organisation.

« Cela devrait aider les organisations à éviter le gaspillage de leurs licences (le “shelfware”) et à tirer le meilleur parti de celles qu’elles possèdent. »
Doug HenschenAnalyste, Constellation Research

« C’est une mise à jour sérieuse et solide avec ces trois améliorations importantes », avance Doug Henschen (en faisant référence à Write to Database, aux capacités de modélisation prédictive et aux outils d’administration). « La fonction [d’administration] permettra aux organisations d’être plus flexibles, en donnant accès à Tableau à de nouveaux utilisateurs sans bloquer de façon permanente les licences disponibles », analyse-t-il. « Cela devrait aider les organisations à éviter le gaspillage de leurs licences (le “shelfware”) et à tirer le meilleur parti de celles qu’elles possèdent. C’est une nouveauté qui sera particulièrement utile à mesure que les déploiements et les cas d’usage se développent en interne ».

Pour Ryan McShane de Tableau, ces nouveautés ont en tout cas été inspirées par les retours et les commentaires des clients. La suite pour Tableau, révèle-t-il, sera un travail d’intégration plus poussée avec Salesforce. Dont l’ajout de certaines des capacités prédictives d’Einstein Analytics. Enfin, diront certains analystes.

Pour approfondir sur Outils décisionnels et analytiques

Close