Emploi et salaires IT : 2020, année résolument exceptionnelle

Comme chaque année LeMagIT a mené une vaste enquête sur le niveau de rémunération des informaticiens. En 2020, les DSI ont plutôt tenu le choc et les salaires continuent de progresser. Mais les disparités hommes/femmes demeurent.

Comme chaque année LeMagIT (associé au niveau européen aux sites ComputerWeekly et ComputerWeekly.de) a mené une vaste enquête sur le niveau de rémunération des informaticiens et les grandes tendances emploi et RH, propres aux organisations directement liées au SI. Résultats : les DSI ont plutôt tenu le choc, les salaires continuent de progresser, mais les disparités homme/femme demeurent.

Suite de l'article ci-dessous

Les informaticiens n’ont pas échappé à l’immense bouleversement que constitue la pandémie de Covid19. Si globalement le secteur IT et les DSI des organisations ont plutôt fait partie des solutions trouvées par les entreprises aux multiples défis qui leur étaient proposées, il n’en reste pas moins que les effectifs ont été durement touchés.

Selon les données issues de la grande enquête annuelle menée par LeMagIT et TechTarget(*), près de la moitié (47 %) des entreprises ont eu à procéder à des licenciements qui ont également concerné la DSI. En moyenne, 5 % des informaticiens ont perdu leur emploi dans les entreprises ayant licencié.

Les mesures de chômage partiel ont également concerné de nombreux salariés : 33 % des entreprises y ont recouru et, dans ce cas, 41 % des effectifs IT ont été touchés.

L’emploi IT a donc était impacté, mais au regard des secousses qu’ont connu les organisations depuis plus d’un an maintenant, les informaticiens français se montrent plutôt satisfaits de leur sort. Absence de visibilité, inquiétude sur l’avenir ou fidélité et bien-être réel ? Dans tous les cas, un gros tiers n’envisage pas de changer d’entreprise à court terme. Et près de la moitié se disent ouverts à de nouvelles opportunités, sans toutefois se montrer actifs dans une recherche en ce sens. Au final, moins de 10 % des informaticiens interrogés se disent en recherche active d’une nouvelle entreprise où exprimer leurs talents.

Des salaires légèrement à la hausse

En termes de rémunération, le salaire moyen sur le marché français a légèrement augmenté sur un an, à plus de 75 000 € annuel.

Salaires moyens en 2020 dans l'IT en France
Salaires moyens en 2020 dans l'IT en France

Souvent au cœur de la bascule vers le cloud computing et de la transformation numérique, les architectes du SI sont toujours particulièrement soignés avec un salaire au-delà de 88 000 €, en hausse de +10 % par rapport à l’an passé (déjà marqué par une forte croissance). Ils sont en passe de rattraper le groupe des Senior IT Managers – qui compte les DSI – à 92 000 €.

Il est à noter que ces véritables chefs du SI sont plutôt moins bien rémunérés en France que partout ailleurs en Europe, et notamment en Allemagne, pays qui pratique les plus hauts salaires IT du continent.

Autre remarque d’importance : les carrières IT ne sont pas particulièrement fulgurantes en moyenne. L’échelle des salaires commence autour de 50 000 € annuel sur une expérience de 1 à 5 ans, pour s’établir légèrement au-dessus de 80 000 € au-delà de 15 ans.

Une perception de l’égalité homme/femme toujours négative

Enfin LeMagIT a souhaité cette année interroger les informaticiens sur la manière dont les entreprises mettaient en place des actions favorables à la diversité dans leurs effectifs. Si globalement les problématiques liées à l’intégration des seniors et des handicapés, ou encore celle concernant l’égalité homme/femme, sont plutôt bien prises en charge, celles concernant la diversité ou encore les problèmes de discrimination sur les tendances sexuelles seraient plutôt sous-adressées.

Concernant la féminisation des effectifs IT – questions régulièrement abordées dans le secteur –, il reste du chemin à faire. Les informaticiens interrogés sont globalement favorables à une meilleure intégration des femmes, mais estiment que rien n’est réellement fait pour aller dans ce sens.

La perception de l’égalité homme/femme est même négative, avec une part plus importante de répondants qui estime que la différence de salaire à fonction égale et les opportunités proposées sont plutôt moins favorables aux femmes.

Découvrez l’ensemble des résultats de l’enquête Salaire LeMagIT 2021

 

(*) enquête menée du 1er octobre au 31 décembre 2020 auprès de 281 répondants

Pour approfondir sur Rémunération

Close