Art Allianz - Fotolia

Acrobat Pro : Adobe redouble d’efforts pour simplifier la e-signature

Alors que la pandémie donne « un coup de vieux » aux processus papier, Adobe courtise les PME en ajoutant et simplifiant la signature numérique dans les documents PDF.

Acrobat Pro d’Adobe s’enrichit de fonctions dont le but est de simplifier l’utilisation de la signature numérique, l’intégration de données de formulaires dans les PDF et la prise en charge des paiements via PayPal ou une carte de crédit.

Suite de l'article ci-dessous

Avec ces fonctionnalités Adobe cible prioritairement les PME.

Traditionnellement, les formulaires web, la signature électronique et l’intégration des paiements n’ont pas toujours été des technologies faciles à intégrer pour ce type d’entreprises. Les déployer sous forme de services cloud rendrait les choses beaucoup plus simples, se réjouit Duff Johnson, président de la PDF Association qui gère les normes ISO relatives aux documents PDF.

« Acrobat est un couteau suisse qui peut faire beaucoup de choses », explique-t-il. « Avec cette offre, Adobe se rapproche beaucoup plus des workflows et renforce clairement la capacité du PDF à remplacer le papier – ce qui est une réponse nette à la pandémie et à l’augmentation spectaculaire du travail à distance ».

Les signatures numériques existent depuis les années 2000, mais elles n’étaient pas faciles à utiliser pour les employés des PME, avance Johnson. Si le scan d’une signature manuscrite peut ressembler à une « signature numérique », ce n’en est pas vraiment une. Sauf à ce que la vérification du serveur et le cryptage proposés par des prestataires spécialisés (comme Adobe Sign donc, DocuSign, ou les Français Oodrive, Sell&Sign ou YouSign, etc.) ne rendent cette signature numérique infalsifiable et deviennent de ce fait une preuve légale d’authenticité.

« Adobe se rapproche beaucoup plus des workflows et renforce clairement la capacité du PDF à remplacer le papier. »
Duff JohnsonPrésident de la PDF Association

« Historiquement, l’un des principaux obstacles à la signature numérique, c’est que ce n’est pas une chose triviale de transformer une image dans une page en quelque chose qui transige avec une autorité numérique pour chiffrer le fichier – il y a un gros travail IT en arrière-plan et il faut aussi s’assurer que le logiciel client communique avec le bon serveur », insiste Johnson. « Tout cela n’est pas léger pour les PME… Mais aujourd’hui, les éditeurs proposent des services en ligne qui décharge ces entreprises de toutes ces difficultés et de tous ces tracas IT », se réjouit-il.

Parmi les PMEs clientes d’Adobe, les plus petites ont également exprimé un intérêt pour la connexion à des formulaires web et des paiements intégrés sur une plate-forme documentaire intégrée, plutôt que de devoir assembler ces briques de manière indépendante, ajoute Todd Gerber, VP marketing produit d’Adobe Document Cloud.

« Beaucoup d’entreprises dans la construction et dans les services professionnels ont manifesté leurs intérêts pour ces fonctionnalités », confie-t-il. « Des compagnies d’assurance et des chaînes de magasins également ».

Ces fonctionnalités de e-signature sont disponibles dans Adobe Acrobat Pro (à 19,99 dollars par mois). Adobe propose un essai gratuit de sept jours.

Lire aussi :

GED : la e-signature progresse, mais n’a pas encore totalement conquis le B2B (étude)

Une étude intéressante d’Adobe dépeint la dynamique positive, mais contrastée, de la signature électronique. L’accélération des usages se traduit aussi dans l’écosystème par de nombreux mouvements (arrivées, refontes, rachats, rebrandings) de la part des acteurs du marché.

Pour approfondir sur Gestion de contenus

Close