Cet article fait partie de notre guide: Les clés pour comprendre et adopter les plateformes low-code

HCM/SIRH : Oracle passe au low-code

La mise à jour d’Oracle Cloud HCM vise à faciliter le développement de process RH personnalisés et à améliorer l’expérience employés, avance l’éditeur.

La solution HCM d’Oracle permet désormais, grâce à des templates et au low-code/no-code, de personnaliser des parcours et des suites de tâches RH comme pour l’intégration d’un nouvel employé, les congés parentaux ou les déménagements.

Suite de l'article ci-dessous

L’approche low-code/no-code, ajoutée à la solution, permet aux métiers avec une expérience limitée (ou sans expérience du tout) en matière de code de créer leurs propres applications avec des composants à assembler par glisser-déposer.

Pour les RH, les outils low-code/no-code du HCM/SIRH faciliteront le développement à partir de modèles – appelés « Journeys » par Oracle. Ces Journeys fournissent une séquence d’étapes conçues pour guider les employés dans une tâche spécifique.

Emily He, SVP d’Oracle Cloud HCM, explique que l’éditeur travaille depuis années pour « rendre le système facilement configurable ».

Les responsables RH pourront utiliser des systèmes de conception très visuels, ouvrir un modèle, le modifier, supprimer ou ajouter des tâches. Le service IT des relations humaines aura toujours la main sur les données, mais les métiers pourront prendre en charge la conception d’applications qui collent à leurs processus et gérer l’expérience utilisateur, ajoute Emily He.

Exemple d'un journey dans Oracle cloud HCM
Un exemple de Journey dans Oracle Cloud HCM

Pour l’employé/utilisateur, Journeys regroupe toutes les tâches RH à effectuer, avec un parcours mieux fléché et plus facile à suivre. Ces parcours sont, de surcroît, personnalisés, en partie, en utilisant les données de l’employé dans le Core RH.

Au lieu d’envoyer un mail avec une longue liste de choses à faire pour l’intégration – ce qui peut passer par l’ouverture d’une dizaine d’onglets dans le navigateur avec des formulaires à remplir – les nouveaux embauchés n’auront plus qu’à ouvrir leurs Journeys et à suivre « une séquence de tâches », explique Emily He.

« Le low-code est une pratique assez commune dans le CX depuis une décennie. Il fait aujourd’hui son chemin dans les RH. »
Ray WangConstellation Research

Pour Ray Wang, analyste principal chez Constellation Research, l’arrivée de ces Journeys dans Oracle Cloud HCM « est essentielle pour adapter les processus [de la solution] aux besoins uniques de chaque entreprise ».

Plus largement, le low-code « est une bonne pratique commune dans le CRM et le CX depuis une décennie », constate l’analyste. « Il fait aujourd’hui son chemin dans les RH ».

L’approche d’Oracle permettra aux partenaires et aux clients « d’améliorer leurs applications [HCM] sans casser le code, tout en répondant à 95 % à 99 % de leurs exigences », avance-t-il.

Pour approfondir sur Applications métiers

Close