Microsoft présente son atelier d’applications Cloud

Azure App Service compile des briques pour le développement d’applications Web et mobiles, des outils pour modéliser des workflows et construire et consommer des APIs.

Simplifier la création d’applications Cloud. C’est l’un des objectifs que Microsoft s’est fixé avec le lancement d’Azure App Service, une usine à applications Web et mobiles multi-plateforme, à workflow automatisé et à gestion d’API.

Ce service de Microsoft associe concrètement deux services déjà au portefeuille Azure de Microsoft, Azure Websites et Azure Mobiles Services (qui deviennent les modules Web Apps et Mobile Apps) à trois autres services applicatifs aujourd’hui accessibles en version de test. Logic Apps pour créer et automatiser des processus métier et des workflows que l’on peut relier aux outils internes de l’entreprise ; et API Apps pour gérer les accès aux APIs.

Un atelier de développement d’apps et de workflows

Les applications développées à partir d’Azure App Service sont gérés automatiquement par la plateforme et s’exécutent dans une VM dédiée sur Azure, explique Scott Guthrie, Corporate, Vice-président chez Microsoft, en charge de Windows Azure Application Platform, sur son blog.

Dans le détail, le module Web propose de développer des applications avec plusieurs frameworks, comme .NET, Java, PHP ou encore Node.JS. Il intègre également le support de l’intégration continue et de Visual Studio. De son côté, Mobile Apps porte ce concept pour le domaine de la mobilité avec, en plus, des spécificités liées au secteur.

Logic Apps rappelle de son côté le service Simple Workflow Service d’Amazon Web Services. Il permet de mettre en place un workflow et d’en automatiser l’exécution dans le cloud. Le point fort de ce service est qu’il intègre en natif une série de connecteurs à des applications comme Dynamic CRM, Office 365 ou encore Salesforce, Facebook ou Yammer. A chaque appel à une API, le service peut déclencher un workflow métier. Un studio, Logic App Designer, est également proposé. Les workflows peuvent aussi être décrits via un fichier JSON. Une fois sauvegardé, le workflow sera systématiquement exécuté dans la même VM que les apps créées avec Mobile et Web Apps

Enfin, dernière brique de l’édifice, API Apps permet de créer, consommer et appeler des APIS, explique Microsoft, que ce soit des APIs propres ou bien d’autres fournies par des fournisseurs de Saas et de Cloud.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close