IBM lance son aspirant-remplaçant de la messagerie

Le groupe vient de lancer officiellement Verse, son outil visant à supplanter le client de messagerie traditionnel en intégrant e-mail, agendas, partage de fichiers, messagerie instantanée, réseaux sociaux, etc.

IBM vient de lancer officiellement Verse, son outil aspirant à remplacer les clients de messagerie électronique et à renouveler la communication électronique en entreprise. En présentant Verse, à l’automne dernier, le groupe expliquait vouloir proposer une approche « largement différente de l’e-mail d’entreprise » en « intégrant les nombreuses manières dont les employés communiquent chaque jour – via e-mail, réunions, agendas, partage de fichiers, messagerie instantanée, mises à jour sur les réseaux sociaux, conversations vidéo, et bien plus encore – au sein d’un unique environnement collaboratif », unifié et mis à disposition en mode Cloud.

Renouveler la communication d’entreprise

IBM revendique là un investissement de quelque 100 M$. De fait, Verse apparaît largement comme le résultat concret des efforts que le groupe avait présentés en janvier 2014 sous le terme « IBM Mail Next », une refonte complète en rupture avec les concepts traditionnels de la messagerie électronique. Ce qui rappelait alors les efforts d’autres grands de l’IT, comme ceux de Microsoft pour l’intégration entre Office 365, Skype, ou encore Yammer, dont Delve, la fonctionnalité de découverte d’informations partagées entre utilisateurs de la suite bureautique en ligne est l’un des fruits.

Et l’on pense bien sûr également à Squared, présenté fin 2014 par Cisco, et qui vise à consolider messagerie instantanée, conférence audio et vidéo, et partage de contenus au sein d’une unique application de travail collaboratif, pour client lourd classique comme pour terminaux mobiles.

Et c’est encore sans compter avec ces applications mobiles de messagerie électronique qui, depuis plusieurs années, tendent de renouveler le genre, adoptant notamment une approche tâches plus que correspondance, à l’instar de Sparrow, de Mailbox, ou encore d’Accompli. Le premier a d’ailleurs été racheté en 2012 par Google, tandis que le second est passé dans le giron de Dropbox en 2013, et le dernier dans l’escarcelle de Microsoft en fin d’année dernière.

La mobilité en ligne de mire

Dans un communiqué, IBM explique que Verse doit notamment se distinguer par l’intégration de capacités analytiques qui « font émerger intelligemment et automatiquement les personnes importantes et les actions critiques sur lesquelles l’utilisateur doit se concentrer pour la journée », le tout en s’appuyant sur des mécanismes d’apprentissage. Une fonction de recherche particulièrement rapide est également annoncée, ainsi qu’une représentation graphique organisationnelle des personnes connectées à l’utilisateur.

IBM précise prévoir le développement d’applications mobiles natives pour Verse, intégrées à sa plateforme MobileFirst, en commençant par les iPhone d’Apple, d’ici la fin du mois d’avril. Suivront Android et iPad « au second trimestre ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close