Mark Templeton donne des indices sur les projets de Citrix

Le PDG de l’éditeur a accepté de s’entretenir avec TechTarget en amont de la prochaine édition de la grand messe annuelle de Citrix, Syngery, qui se déroule mi-mai prochain. L’occasion de lever le voile sur quelques uns de ses projets immédiats.

Le PDG de l’éditeur a accepté de s’entretenir avec TechTarget en amont de la prochaine édition de la grand messe annuelle de Citrix, Syngery, qui se déroule mi-mai prochain. L’occasion de lever le voile sur quelques uns de ses projets immédiats.

Citrix a réalisé quelques acquisitions intéressantes l’an passé, à commencer par Octoblu, un spécialiste des communications réseau de machine à machine. Quels sont vos projets avec cette entreprise ?

Mark Templeton : Octoblu relève du domaine de l’Internet des objets. Mais nous l’appréhendons sous l’angle de « intégration de tout ».

Sur le marché, en termes de technologie, nous nous attendons à observer quelques choses comparables, mais personne n’aura de plateforme Internet des objets qui dominera l’industrie ; cela ne se passera pas comme ça. Ces plateformes seront ouvertes et collaboratives, et capables d’interopérer.

Notre but est d’utiliser Octoblu et notre plateforme d’intégration de tout pour connecter tous nos produits et ceux de tiers, qu’ils soient matériels ou logiciels, et les mettre en lien avec les personnes afin de mener à un environnement de travail plus intelligent.

Octoblu doit donc être intégré à Citrix Workspace Services ?

Oui, absolument. Et pour cela, Octobly commencera par fonctionner dans notre Workspace Cloud, qui est le panneau de contrôle pour la construction et l’administration de Workspace Services.

Ce service va permettre de connecter de nombreuses applications et terminaux, et de définir des workflows, des tâches et des flux fonctionnels qui rendre l’environnement de travail plus productif et plus intelligent. Par exemple, l’intelligence de la plateforme permet d’installer un iBeacon dans une salle de conférence afin que la réunion en ligne commence automatiquement lorsque tout le monde est arrivé dans la salle, que la tablette ou l’ordinateur portable de chacun, et l’écran de la salle, se calent sur la réunion. Ainsi, tout le monde pourra collaborer immédiatement sans avoir à lancer l’infrastructure de la réunion en ligne. Avec cela, nous pouvons également automatiser la retranscription et son partage avec les participants à l’issu de la réunion. Et ce n’est qu’un exemple de ce qu’Octoblu peut permettre.

Nous nous attendons à ce que nos partenaires intégrateurs – conseillers solutions, réseau, et partenaires de nos clients les plus sophistiqués – tirent profit de la plateforme en intégrant des outils tels que les iBeacon et d’autres appareils susceptibles de déclencher des événements pour permettre aux individus de se concentrer sur leurs tâches plutôt que sur la technologie nécessaire pour les accomplir.

Et quid de l’acquisition de Virtual, qui développe un hyperviseur ARM pour applications mobiles ?

Vous en saurez plus lors de Synergy. Ce ne sera pas visible d’un point de vue technologique, mais du point de vie des talents. Certaines technologies de Virtual sont – ou ont été – intégrées à plusieurs autres produits. L’équipe est impressionnante et pleine de talent.

Mais je n’irai pas plus loin et je vous laisse la surprise de ce que nous présenterons en mai.

Qu’est-ce qui suscite le plus votre enthousiasme pour cette édition de Synergy ?

Je suis particulièrement enthousiaste à l’idée que les participants vont voir comment toutes les années passées à travailler dur pour mettre en place les pièces du puzzle trouve désormais sa traduction concrète.

Nous voulons permettre aux DSI d’être des fournisseurs de services, au niveau des prestataires que chacun d’entre nous apprécie, qu’il s’agisse de Comcast ou DirectTV, d’iTunes ou de Netflix. Ceux-ci sont désormais les modèles de l’IT, où les efforts se concentrent sur la distribution de contenus attractifs, et où les contenus sont une combinaison de documents, de vidéos, et d’applications.

Je suis également impatient de montrer à nos clients comment il sera facile de tout rassembler avec Workspace Cloud. Nous allons leur proposer une infrastructure de type Neftlix, et mettre à leur portée des contenus de la qualité d’un House of Cards. Je veux parler là de nos applications de mobilité – GoTo Meeting, ShareFile, WorxMail. 

Vous allez voir que nous avons une remarquable offre de contenus qui fait partie de notre infrastructure, et qu’il n’est possible d’obtenir qu’avec Citrix.

Adapté de l’anglais.

Pour approfondir sur Virtualisation du poste de travail

Close