Avec iGate, Capgemini se mue en Cognizant

En rachetant iGate, Capgemini renforce ses positions sur le marché américain. Mais, surtout, il étend considérablement ses capacités offshore en Inde, rappelant ainsi l’approche de Cognizant.

Capgemini vient d’annoncer le rachat d’iGate pour un peu plus de 4 Md$. Cette SSII emploie 33 000 personnes à travers le monde et affichait une marge opérationnelle de 19 % en 2014.

Dans un communiqué, Capgemini explique que cette opération renforce sa position parmi les leaders des services IT, de l’externalisation et du conseil, avec un chiffre d’affaires combiné estimé à 12,5 Md$, et un effectif total de 190 000 collaborateurs. Et de souligner que l’Amérique du Nord constituera le premier marché du groupe, avec environ 30 % de son chiffre d’affaires.

iGate est une SSII nord-américaine, dont le siège se trouve au New Jersey. La majorité de ses effectifs se trouve toutefois en Inde, dans la région de Mumbai. Cette vaste implantation, de plus de 15 000 personnes, iGate la doit à Patni, racheté début 2011. Une façon pour l’Américain de combler ses ambitions indiennes, douchées début 2009 par le scandale qui a failli conduire à la disparition d’un Satyam qu’iGate a envisagé, un temps, de racheté, avant de l’abandonner à Tech Mahindra.

Avec le rachat d’iGate, Capgemini devrait donc disposer d’une confortable base arrière en Inde. Fin 2014, la SSII comptait ainsi plus de 53 000 employés dans le sous-continent. Désormais, elle doit pouvoir compter sur plus de 80 000 collaborateurs dans la région.

De quoi rappeler le modèle d’une SSII très présente aux Etats-Unis, disposant également de son siège au New Jersey, Cognizant. Et sa taille est comparable à celle du nouveau Capgemini, avec plus de 210 000 employés à travers le monde fin 2014, dont plus de 100 000 en Inde.

Sans surprise, Cognizant affichait, en 2014, une marge opérationnelle comparable à celle qu’anticipe Capgemini avec iGate, de l’ordre de 19 %. Mais pour un chiffre d’affaires plus faible : 10,3 Md$ en 2014.

Enfin, avec ce rachat, Capgemini se donne la taille et le poids de SSII indiennes, renforçant ouvertement la pression sur elles : il emploiera plus de personnes qu’Infosys – un peu moins de 180 000 collaborateurs – pour un chiffre d’affaires d’environ 3 Md$ inférieur à celui de TCS.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close