Des offres d'emplois nombreuses, mais des recrutements difficiles

L'informatique continue de recruter. Les offres d'emplois sont nombreuses mais les entreprises avouent avoir des difficultés à recruter les profils qu'elles recherchent. En cause, les besoins croissants de compétences dans les nouveaux environnements et langages. Autre aspect notable, la maîtrise d'un logiciel devient un plus quels que soient le métier ou le secteur.

Décidément, les informaticiens ont de beaux jours devant eux. Seuls les comptables sont plus difficiles à recruter. C'est ce qui ressort du Baromètre 2015 des qualifications cadres en tension. Réalisé par Expectra, filiale intérim spécialisée, dédiée au recrutement des cadres et agents de maîtrise du groupe Randstad France, ce baromètre fait apparaître que 32 000 projets de recrutements d'ingénieur études et développement informatique sont jugés « difficiles ». Ils ne sont devancés que par les comptables pour lesquels les recrutements difficiles atteignent 37 630.

Pour réaliser ce baromètre, Expectra a établi une liste des qualifications cadres les plus recherchées en étudiant 1,8 million d'offres d'emploi publiées sur le web en 2014. Elle a ainsi extrait 405 000 offres d'emploi qu'elle a croisées avec l'édition 2014 de l'enquête Besoins en main d'œuvre (BMO) publiée par Pôle Emploi. Le résultat est la liste des qualifications cadres les plus en tension, c'est-à-dire les plus difficiles à trouver sur le marché français dans les secteurs de l'informatique et des télécoms, de l'ingénierie et de l'industrie, de la comptabilité et de la finance, du commercial et du marketing, des ressources humaines et du juridique.

Des compétences valorisées

Dans sa présentation, Expectra note que les cadres les plus difficiles à recruter ne sont pas les « moutons à cinq pattes », comme on pourrait l'imaginer, mais bien des comptables, des ingénieurs ou des chefs de projet. Alors qu'est-ce qui les rend si difficiles à recruter ? En informatique et télécoms, ce sont essentiellement leurs compétences.

Plus de 30% des offres d'emplois demandent la maîtrise des langages HTML/PHP ; une annonce sur quatre précise la maîtrise du langage Java.

Les plus recherchés sont les ingénieurs études et développement informatiques ayant 2 à 5 ans d'expérience et qui maîtrisent ces environnements de développement. Autre aspect, une offre sur deux recherche un ingénieur Bac+5 minimum. « Mais le marché du travail reste tout à fait accessible aux jeunes diplômés puisqu'ils maîtrisent les nouveaux langages et les systèmes iOS ou Androïd », souligne Emmanuel Chauvin, responsable des études d'Expectra. Et puisque certaines compétences sont difficiles à trouver, elles sont valorisées par un supplément de salaire qui va de 3% pour une vraie maîtrise de l'anglais, à 5% pour les technologies de l'embarqué et même à 7% pour la méthode Agile.

Tous les secteurs concernés

La transformation numérique entamée par tous les secteurs d'activité fait que désormais tous les métiers intègrent l'informatique et que les recrutements précisent la maîtrise des logiciels métiers.

Ainsi, 17% des offres d'emploi en comptabilité et finance demandent la maîtrise du logiciel Sage, 13% celle de SAP et 7% celle d'un ERP. En ressources humaines et juridique, Sage apparaît dans 31% des offres d'emploi, Cegid dans 18% et 30% des offres attendent la maîtrise d'un logiciel de paie. Ces compétences spécifiques s'accompagnent d'un « plus » salarial de 5% en moyenne.

L'étude réalisée par Robert Half sur les prévisions de recrutement des DSI pour le deuxième trimestre 2015 conforte les chiffres d'Expectra. Le Cloud, le lancement de nouveaux produits ou services, et les nouveaux projets conduisent les DSI à recruter. Si un DSI sur deux prévoit d'embaucher de nouveaux collaborateurs à de nouveaux postes, 78% reconnaissent qu'ils ont des difficultés à recruter les talents recherchés. Ils sont même 11% à avouer que ces recrutements sont « très difficiles ».

Pour approfondir sur Recrutement

- ANNONCES GOOGLE

Close