Lyra Network mise sur l’omni-canal

La société associe une offre de paiement mobile à celle d’e-commerce, cherchant à décloisonner un peu plus les transactions chez les clients.

La société toulousaine Lyra Network a décidé de profiter de l’essor de la dématérialisation des  moyens de paiements. Implanté historiquement sur la gestion des flux bancaires par le biais des traditionnels terminaux de paiement à cartes, la société a fait le choix de compléter très tôt son arsenal d’une brique pour la sécurisation des paiements en ligne (Payzen), puis de dériver progressivement vers le mobile, ultime étape dans les moyens de paiements dématérialisés. Une façon d’être en ligne avec les velléités de transformation numérique des entreprises, poussées dans leurs derniers retranchements pour moderniser et numériser leurs processus.

Mais là où Lyra Network veut faire la différence  par rapport à une concurrence de plus en plus acerbe : son historique dans la sécurisation des transactions plus traditionnelles. « Nous sommes les seuls à être agréés GIE Carte Bancaire », lance Christophe Mariette, le directeur marketing de la société, dans un entretien avec la rédaction. « E-commerçant et commerçants doivent pouvoir faire la différence. »

Avec Payzen, il suffit donc d’installer un connecteur à sa boutique en ligne pour établir une connexion au système en quelques minutes, résume le directeur marketing. Pour les grandes entreprises, des web services sont mis à disposition pour relier boutique et back-office. Ce mécanisme a récemment été choisi par la DGFIP (Direction générale des finances publiques) pour sécuriser les transactions réalisées via le système TIPI. Les collectivités locales pourront proposer une un système sécurisé pour le paiement de la cantine ou des hôpitaux par exemple. Quelque 120 000 collectivités sont ainsi concernées.  Et c’est également via Payzen que la société a permis de dématérialiser les chèques vacances, permettant aux commerçants d’accepter ce mode de paiement un peu vieillot…sur leur site Internet.

Des scenarri très omni-canal

Manquait alors une brique : celle de la mobilité qui doit permettre à Lyra Network de se positionner sur le segment de l’omni-canal et de décloisonner à plein régime les paiements. Avec mPOS, couplé à Payzen la société imagine des scenarii de paiement store-to-web, web-to-store. Des scenarii de paiements qui commencent sur le Web et se terminent sur le mobile, en boutique ou sur les lieux de retrait d’une marchandise par exemple. Lyra a mis en place un pilote avec l’agence de tourisme en ligne Tourazur. On réserve un véhicule avec chauffeur depuis le site Internet et on finalise la transaction et le paiement en insérant sa carte de crédit dans un terminal mPOS dans le véhicule.

Ce boitier Payzen mPOS a aussi été déployé pour le paiement et la recharge de forfaits de ski sur des bornes dédiées en dehors de la station. Les vendeurs munis de simples tablettes finalisent le paiement en station. Christophe Mariette confirme que les boîtiers recevront également le très précieux agrément GIE Carte Bancaire.
A ce jour, la société équipe 400 000 commerces de proximité et 25 000 e-commerçants.

Pour approfondir sur Applications métiers

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close