Dé-commissionnement : Gartner recommande le «fossoyeur d’applications »

Lors d’une mise hors service d’applications, Gartner recommande de créer deux projets distincts, l’un pour éteindre la ou les applications, l’autre pour gérer les logiciels et services de remplacement.

Si certes la transformation numérique des entreprises ainsi que les nouveaux modes de consommation de l’IT, comme le Cloud Computing, bouleversent les SI des entreprises, rares sont les entreprises qui ont mis en place une méthodologie claire et métronomique de dé-commissionnement d’applications.

Et pourtant, face à des systèmes legacy de plus en plus volumineux, où se sont accumulées avec le temps des applications, les entreprises qui ont entamé une stratégie de modernisation, seront inévitablement confrontées à la mise hors service d’applications, devenues désuètes ou vouées à être remplacées. Pour Gartner, entre 2016 et 2020, les DSI mettront hors service trois plus fois d’applications qu’elles ne l’ont fait depuis 2000, montrant l’ampleur de phénomène.

Pour le cabinet d’analyste, il est de temps de modifier les méthodes traditionnelles de dé-commissionnement d’applications qui tendent très souvent à combiner deux opérations clés du projets : la mise hors en service et le remplacement. Une  méthode peu productive, rapporte Gartner dans une note de recherche qui préconise la nomination d’un chef de projet dédié à la mise hors service des applications : le rôle de fossoyeur d’applications.

Séparer exterminateur et fossoyeur d’applications

Gartner recommande donc de séparer « le projet qui remplacera l’application du projet de mise hors service de l’application ». « La caractéristique commune de ces projets traditionnels est que l'équipe de projet se focalise avant tout sur la mise en place du système de remplacement et ne prête qu'une attention très limitée à l'activité de mise hors service », rappellent Andy Kyte, Jim Duggan et Stefan Van Der Zijden, les trois auteurs de cette note, ajoutant : « les deux activités sont étroitement liées, mais en créant une séparation claire des responsabilités, il est possible de définir, mesurer et motiver les deux équipes à atteindre des objectifs spécifiques ».

Le fossoyeur d’applications, comme le nomme Gartner  aura donc la responsabilité le projet de dé-commissionnement, et de toutes les imbrications dans l’entreprise qui consiste à « éteindre » non seulement la ou les applications remplacées, mais également les besoins. « Une fois que l'application est éteinte, il peut rester quelques activités à entreprendre pour s'assurer que les dernières traces de l'application sont éliminées du parc informatique et que les données historiques se retrouvent à un endroit qui garantit la conformité aux impératifs réglementaires », explique Gartner. Ce rôle devra donc endosser la responsabilité des politiques, des procédures et des services liés à toutes les activités de mise hors service.

Une longue liste de tâche

Gartner décrit ce rôle ainsi : « Le rôle du fossoyeur d'applications exige un engagement vis-à-vis du processus et une attention aux détails, ainsi qu'une volonté d'être associé à l'activité sur un certain nombre d'années. Ce rôle peut être tenu par un responsable informatique, tel qu'un responsable des applications, mais il est probablement mieux adapté à un individu bénéficiant d'une solide expérience dans la gestion de projets. » Mais sans avoir un profil à 100 % technique.

Le cabinet d’analystes estime que ce profil dans l’entreprise devra suivre un modèle type de dé-commissionnement d’applications qui doit prendre en compte un important flux d’activités. Cela comprend les aspects contractuels, les services tiers, les aspects opérationnels, le contexte d’assurance qualité, de support et de développement, les dépendances des logiciels d’infrastructure, les outils logiciels, la dimension RH, l’archivage physique et numérique, par exemple.

Restera enfin à gérer la problématique du coût du dé-commissionnement.  Si Gartner indique ne pas avoir de réponse directe, il précise toutefois : « à mesure que le nombre d'applications qui sont mises hors service augmente, il y aura davantage de points de données sur le coût possible de la phase de fossoyage ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close