Rawpixel - Fotolia

Sécurité des SDN : Fortinet tente de prendre de court les start-up spécialisés

L’équipementier vient de présenter un framework pour la sécurité des réseaux à définition logicielle.

Même s’il ne propose pas encore de produit dédié, le spécialiste de la sécurité Fortinet assure à ses clients qu’il prévoit de lancer des technologies qui les aideront à sécuriser leurs déploiements de réseaux à définition logicielle (SDN).

Fortinet vient ainsi de présenter ce qu’il décrit comme un « framework de sécurité » : un document visant à faire patienter ceux de ses clients qui s’intéressent à la sécurité des SDN, mais n’évoque aucun nouveau produit.

L’équipementier compte parmi les spécialistes de la sécurité établis qui cherchent à ne pas se laisser voler la vedette par des jeunes pousses nées du phénomène des SDN, comme Illumio, vArmour, ou encore FortyCloud.

« Je pense que les spécialistes établis des pare-feu sont en train de se repositionner clairement sur le SDN et les centres de calcul Cloud », explique Brad Casemore, analyste d’IDC. Et là, pour lui, « Fortinet ne fait pas exception ». Et de promettre justement de quoi sécuriser les trois couches des SDN – données, contrôle et administration – via « des API ouvertes et propriétaires ».

Selon John Maddison, vice-président de Fortinet en charge du marketing, « l’essentiel est de fournir des modules de sécurité à haute élasticité qu’il soit possible d’appeler à la demande, au niveau de l’orchestration ».

Les spécialistes des pare-feu, dont Palo Alto Networks et Check Point Software, commencent à percevoir la pression des start-ups. Et ces dernières sont, selon Pete Linstrom, directeur de recherche chez IDC, appelées à « conduire les débats autour de la sécurité des SDN et d’afficher une forte croissance ».

Casser l’élan des start-ups

Alors pour éviter de se laisser déborder, les acteurs établis nouent des partenariats avec les fournisseurs de technologies SDN. Fortinet s’est ainsi associé à HP, Pluribus Networks et Extreme Networks.

« Certains acteurs établis vont réussir la transition, mais d’autres auront du mal à s’adapter », estime Casemore. Et si Cisco et VMware ne comptent pas encore parmi les partenaires de Fortinet, celui-ci prévoit de procéder à d’autres annonces de partenariats, ultérieurement. Cisco et VMware compte parmi les principaux fournisseurs poussant à l’utilisation des SDN dans les centres de calcul.

Reste que peu d’entreprises, outre des opérateurs télécoms ou des fournisseurs de services Cloud et de grandes institutions financières, ont commencé à déployer des SDN dans leurs centres de calcul : « les capacités SDN sont encore naissantes », souligne Lindstrom.

Les SDN devraient montrer tout leur potentiel et s’avérer importants pour les entreprises prévoyant de migrer des traitements applicatifs depuis leurs centres de calcul vers des clouds publics, comme Azure et AWS. Et pour Lindstrom, lorsque le mouvement sera engagé en force, les spécialistes établis devraient prendre le pas sur les start-ups.

Adapté de l’anglais.

Pour approfondir sur SDN - Virtualisation de réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close