freshidea - Fotolia

Gartner prévoit une numérisation massive

Robotisation, automatisation et agents intelligents font partie des grandes tendances à prendre en compte pour le cabinet d’analystes.

Alors que les DSI se creusent la tête pour orchestrer la transition vers le numérique de leur entreprise, Gartner vient ajouter de l’eau à leur moulin. Dans ses 10 prédictions pour 2018, le très sérieux cabinet d’analystes anticipe deux grandes tendances clés : d’abord, une numérisation massive. Environ 1 million d'objets connectés sont installés chaque heure avec des milliards d’information qui restent à interpréter, note le cabinet dans sa synthèse.

La seconde tendance forte anticipée porte sur ce que Gartner appelle la "smart robotisation » des applications business, administratives, de création de contenus et numériques grâce à l'analytique et aux algorithmes. En clair, la génération automatisées de données issues de précieux algorithmes analytiques.

10 prédictions où l’automatisation en entreprise progresse

Sans surprise, les évolutions technologiques anticipées par Gartner continuent à s’inscrire dans le cadre de la recherche de gains de productivité. Et en premier lieu, dans le domaine de l’automatisation des principaux processus administratifs, commerciaux ou marketing des entreprises.

Ainsi, en 2018, 20 % de tout le contenu de l'entreprise sera rédigé par des machines. Gartner cite en exemple les rapports d’activités financiers, mais aussi des documents administratifs, du contenu publicitaire, lié aux relations presse, ou informatif.

Autre prédiction forte : la numérisation. Gartner estime qu’en 2018, 6 milliards d’objets connectés demanderont un support important. La numérisation, portée par l’Internet des objets, aura donc un coût tant en terme d’infrastructure que de sécurité. Gartner estime, par exemple, que 20 % des bâtiments intelligents pourraient subir des actes de vandalisme numérique. Et surtout que 95 % des problèmes de sécurité dans le Cloud seront liés, dans le futur, à des malversations humaines. Une hypothèse qui devrait renforcer les investissements des entreprises au niveau de la gestion des identités et des utilisateurs plus que sur leur capacité à contrôler la sécurité des infrastructures Cloud qu’on leur propose.

Par rapport à la numérisation économique, Gartner émet l’idée qu’en 2020, 5% de toutes les transactions économiques seront gérées de manière autonome par des logiciels et cela, en dehors de tout contrôle humain. Une prévision qui justifie les investissements actuels dans les FInTech et qui devrait pousser le secteur bancaire et des assurances à accélérer leur mutation vers le numérique.

Sur un aspect plus lié à la productivité, Gartner estime qu’en 2018, plus de 3 millions de travailleurs dans le monde seront supervisés par un responsable robot (« robot boss »). Une mauvaise nouvelle pour l’emploi des cadres sur le moyen terme, d’autant que selon le cabinet d’études, 50 % des entreprises les plus dynamiques auront plus de smart logiciels que d'employés pour rester compétitives d’ici à 2018.

Les individus aussi impactés par l’automatisation

Donc si, du coté des entreprises, la robotisation accrue des processus et de la production par les logiciels est clairement engagée, les actions des individus seront également de plus en plus robotisées. 

Pour Gartner, la reconnaissance faciale et vocale sera le point d’entrée de nombreuses applications dès 2018 et des agents intelligents faciliteront 40 % des interactions sur les mobiles sans passer par des Apps. Une ère post-app est en train de se dessiner, estime le cabinet d’études.

Enfin au niveau sociétal, Gartner prévoit le développement de la  santé connectée comme une condition d’emploi pour près de 2 millions de personnes d’ici 2 ans. Un chiffre faible mais suffisamment significatif pour que l’on puisse se poser la question de la généralisation de ces approches, hors cadre réglementaire spécifique à chaque pays, grâce à la maturité des nouvelles technologies dans ce domaine.

D’une manière générale, Gartner attire l’attention sur les défis qui vont naître de ces tendances toutes marquées par une forte accélération des gains de productivité et une profonde mutation de la société. Même si une partie des prévisions restent floues, on sent poindre la nécessité de bien cerner ce qui est  "smart ou pas" dans l'innovation IT notamment pour des raisons de coût des infrastructures.  

Ce n’est pas souligné par le Gartner mais on peut aussi observer que l’innovation informatique peut être aussi une arme utilisée en réaction à un modèle trop automatisé. Le développement des Adblockers sur le marché de la publicité en est la parfaite illustration.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close