ekzman - Fotolia

Lenovo dévoile ses premiers serveurs hyperconvergés Nutanix

Après l'annonce formelle de son alliance avec Nutanix dans les serveurs hyperconvergés, Lenovo vient de dévoiler aujourd'hui trois serveurs faisant tourner la technologie du fournisseur américain.

La collaboration annoncée entre Lenovo et Nutanix vient de produire ses premiers fruits. Le constructeur chinois vient ainsi d’annoncer trois serveurs hyperconvergés basés sur la technologie du fournisseur américain.

Nutanix a débuté la commercialisation de sa technologie en proposant ses propres appliances sur base de serveurs SuperMicro avant de commencer à signer des alliances avec plusieurs grands constructeurs, une stratégie  -voir à ce propos notre entretien avec le CEO de l'éditeur -qui devrait à terme amener l'américain à se transformer en un éditeur de logiciel directement concurrent de VMware ou de Microsoft. Dell a été le premier à nouer un accord avec la firme, une alliance qui a donné naissance aux serveurs PowerEdge XC. Aujourd’hui, le Texan ne propose pas moins de 7 références de serveurs XC, dérivées des PowerEdge R430, R630, R730 et des serveurs denses C6320.

La gamme Lenovo Converged HX : 3 serveurs rack Nutanix adaptés à des besoins différents

Pour ses débuts, Lenovo propose une offre moins étoffée. La série Lenovo Converged HX se compose ainsi trois modèles de serveurs 2U mono-nœud basés sur des puces Intel Xeon E5 v3. Le HX3500 se destine officiellement aux applications telles que le VDI ou la virtualisation. Cette machine au format rack 2U dispose de 8 baies de stockage 2,5 pouces et peut accueillir jusqu’à 2 SSD de 800 Go et 6 disques SAS de 2To. Côté processeur, l’ensemble de la gamme Xeon E5 v3 est supportée, du Xeon E5-2630 v3 à 8 cœurs au Xeon E5-2699 v3 à 18 cœurs (soit 16 à 36 cœurs par serveur). En standard chaque machine dispose d’un port 10Gigabit Ethernet et peut accueillir deux ports additionnels.

Le HX5500 destiné aux applications gourmandes en stockage dispose de 8 emplacements pour disques 3,5 pouces et peut accueillir jusqu’à 2 SSD de 800 Go et 6 disques SAS de 6 To. Il supporte des puces Xeon E5v3 allant du modèle 2620 à 6 cœurs au 2697 à 14 cœurs. Enfin, le HX7500 peut accueillir jusqu’à 24 disques 2,5 pouces et gère les Xeon E5 v3 allant du 2643 à 6 cœurs au 2699 à 18 cœurs. Il supporte jusqu’à 4 SSD de 800 Go et 20 disques SAS de 2 To. Officiellement Lenovo le destine aux applications de bases de données et aux applications transactionnelles intensives. Toutes ces machines embarquent l’hyperviseur Acropolis de Nutanix et peuvent aussi accueillir VMware ESXi 5.5 U2 ou 6.0.

Une offre qui manque encore d'un serveur dense à plusieurs noeuds

Lenovo, faute de machine adaptée, n’a pour l’instant pas à son catalogue d’appliance dense 2U à quatre nœuds comme le propose Nutanix – avec ses séries 1000, 3000 et 9000 - et Dell – avec son XC6320-6. C’est à ce jour le trou le plus béant dans l’offre de Lenovo et à notre sens un vrai manque pour les clients à la recherche d’une solution de virtualisation dense. La relation entre Lenovo et Nutanix n’en est toutefois qu’à ses débuts et l’offre pourrait se densifier avec le temps.

Notons pour terminer que Lenovo ne se borne pas à sa seule alliance avec Nutanix. La firme propose aussi depuis août 2015 une solution hyperconvergée OmniStack de Simplivity basée sur ses serveurs System x3650 M5. Cette solution à l’origine limitée à l’Amérique du Nord est disponible depuis Octobre en Europe via le grossiste Arrow ECS.

 

Pour approfondir sur Infrastructure hyperconvergée

- ANNONCES GOOGLE

Close