tonda55 - Fotolia

Lenovo veut se relancer sur le marché des datacenters

Près de dix-huit mois après le rachat de l'activité serveurs x86 d'IBM, l'activité datacenter de Lenovo est à la peine. Au premier trimestre, elle a encore reculé de 7,5 %. Lors de son récent Lenovo Tech World, le constructeur a dévoilé plusieurs initiatives pour tenter de renouer avec la croissance.

Après un premier trimestre 2016 noir (son 4e trimestre fiscal 2016), qui a vu son chiffre d’affaires plonger de 19% et les ventes de sa division entreprises reculer de 7,5 %, Lenovo a profité de sa conférence Lenovo Tech World pour dévoiler de multiples initiatives destinées à relancer ses ventes de serveurs, de stockage et d’équipements réseaux.

Malgré de fortes ambitions, le constructeur chinois n’a semble-t-il toujours pas vraiment digéré l’activité System X d’IBM, une activité qu’il a racheté fin 2014, alors qu’elle était en pleine débâcle, et dont les revenus ont continué à s’étioler en 2015. En Europe, comme aux États-Unis, les ventes de serveurs de Lenovo ont bu la tasse au premier trimestre, tandis qu’en Chine, le constructeur poursuivait son développement et confortait son premier rang local avec des ventes en progression de 8%. Le président de Lenovo en Europe, le Français Éric Cador, a d’ailleurs fait les frais des ratés du constructeur et a été remplacé en mai, moins d’un an après son arrivée chez le constructeur chinois.

Pour relancer ses ventes sur le marché des datacenters, Lenovo a multiplié les annonces la semaine dernière à l'occasion de son Lenovo Tech World, qui se tenait à San Francisco. Certaines nouveautés étaient attendues, en particulier l’extension de l’offre hyperconvergée motorisée par Nutanix, d’autres ont été plus surprenantes comme le lancement d’un OS pour commutateurs réseaux en marque blanche. Sans surprise, Lenovo a aussi profité de l’événement pour doper son portefeuille stockage, un domaine qui reste un vrai point faible pour le constructeur face à ses grands concurrents, HP et Dell.

Une offre hyperconvergée qui se renforce

Comme annoncé lors du lancement de ses premières offres Nutanix, Lenovo a profité de sa conférence pour compléter son portefeuille de serveurs hyperconvergés Nutanix (la gamme HX). Le constructeur a ainsi dévoilé le HX1000, une appliance rackable 1U bi Xeon E5-2600v4 conçue pour les environnements de sites distants. Il a aussi annoncé l’arrivée prochaine du HX2710-E, un châssis 2U dense capable d’accueillir jusqu’à 4 nœuds bi-socket Xeon E5-2600v4 – ce châssis est en fait une version repackagée pour Nutanix de la nouvelle offre serveur couplant le châssis n400 et les lames Think Server sd350 dévoilée à San Francisco lors du Lenovo Tech World. L’arrivée de ce châssis dense, prévue au début de l’été devrait permettre à Lenovo de disposer d’une offre à même de concurrencer les Dell XC6320-6 ainsi que les nœuds Nutanix assemblés autour de serveurs Twin de SuperMicro. Il est à noter que le HX2000 pourra être livré avec la déclinaison PME de l’offre Nutanix, l’offre Nutanix Xpress.

Notons que le constructeur a aussi profité de sa conférence pour rafraîchir ses gammes de serveurs haut de gamme x3850 et x3950 X6 avec les derniers Xeon E7-4800 et E7-8800 v4. Les serveurs supportent désormais jusqu’à 12 To de mémoire vive pour les applications de base de données en mémoire telles que SAP HANA, SQL Server, Oracle ou DB2.

Un portefeuille de stockage toujours en construction

Conscient de la faiblesse de son portefeuille stockage, Lenovo continue peu à peu à compléter son offre en la matière. Le Lenovo Tech World a ainsi été l’occasion pour le constructeur de s’appuyer sur son accord avec IBM pour ajouter à son catalogue les baies IBM Storwize V3700 et V5030. Des baies que le constructeur pourra positionner en milieu de gamme SAN, en complément de ses propres offres d’entrée de gamme, les baies hybrides Lenovo Storage S2200 et S3200.

Lenovo a aussi dévoilé deux nouvelles appliances de stockage, les Storselect DX8200N et DX8200C bâties autour des logiciels Nexenta Systems et Cloudian. Ces appliances de stockage prête à l’emploi devraient être disponibles dans le courant de l’été.

Une offre réseau qui reste embryonnaire

Dans le monde des réseaux de datacenters, l’offre de Lenovo continue à faire pâle figure face à celles de Dell, HP ou Cisco. Le constructeur chinois en a conscience et a aussi profité de son Tech World californien pour avancer ses pions. La première nouveauté est le lancement prévu pour le 17 juin de Lenovo Cloud NOS (network operating system), un système d’exploitation réseau dérivé de Linux conçu pour fonctionner avec les commutateurs en marque blanche supportant l’Open Network Install Environment (ONIE). Cet OS réseau est vraisemblablement la réponse de Lenovo à l’OpenSwitch d’HP, à OS10 de Dell et aux OS réseaux Linux comme celui de Cumulus Networks.

Dans le courant de l’été Lenovo devrait aussi mettre à son catalogue des pans entiers de l’offre de commutation de datacenter de Lenovo, en particulier le commutateur d’accès Gigabit EX2300 le commutateur 10Gigabit EX4550 10 Gbps et le commutateur d’agrégation de datacenter QFX10002.

Pour approfondir sur x86

- ANNONCES GOOGLE

Close