Pixsooz - Fotolia

Recrutement IT : Hired.com arrive en France avec le rachat de Breaz

Breaz devrait profiter de l’internationalisation apportée par Hired.com ainsi que d’une verticalisation des profils de recrutement.

Le spécialiste du recrutement américain Hired.com a décidé de poser ses jalons en France en rachetant la jeune start-up parisienne Breaz, pour un montant non communiqué. 

Breaz est une société née en 2014 qui s’est fixée pour objectif de dépoussiérer le recrutement traditionnel des développeurs et de l’aligner davantage sur les besoins des entreprises en matière de technologies. Le modèle de Breaz, similaire par ailleurs à celui de Hired.com, repose sur une sélectivité minutieuse des profils de développeurs et des entreprises clientes, mis en relation sur une place de marché. Les développeurs postulent, seuls 5% sont retenus en fonction de leur qualité technique et de leur intention de changer d’emploi. Les sociétés qui recrutent sont quant à elles sélectionnées en fonction de leur technicité et de leur revenus. Lors d’une courte période, les profils établis de développeurs sont ouverts et les entreprises leurs proposent des offres de recrutements, avec le salaire qu’elles sont prêtes à payer et les stock-options. Les candidats reçoivent plusieurs offres, et toutes sont en adéquation avec leurs profils. 

Cette mécanique semble d’ailleurs faire mouche, à l’heure où le numérique et le logiciel sont des poules aux œufs d’or et où les profils ultra-spécifiques de développeurs se raréfient. Breaz revendique quelque 600 entreprises clientes dont Blablacar. Selon elle, ce dispositif lui a aussi permis de « placer plus d’un candidat en CDI par jour au cours du dernier trimestre ».

Breaz, une porte d’entrée en France

Pour Hired.com, ce rachat s’inscrit dans une stratégie de croissance internationale, qu’elle entend par ailleurs financer avec l’argent frais d’une levée de fonds de quelque 40 millions de dollars. La société est certes bien présente sur le sol américain mais s’est aussi positionnée sur les marchés asiatiques à Singapour ainsi qu’en Australie – via le rachat de la start-up Jobbop, en ce début d’année. En 2014, Hired.com avait déployé des ailes jusqu’au Royaume-Uni et en 2015 au Canada.

Avez Breaz, le groupe américain cimente ainsi son implantation en Europe. Il donne à la start-up parisienne une dimension internationale alors que celle-ci opérait à 95% sur le marché local, mettant essentiellement des recruteurs français en face de candidats français, rappelle Edouard Rosenblum, le fondateur et CEO de Breaz.

Les utilisateurs de Breaz devraient d’ailleurs rapidement migrer vers la plateforme de Hired.com afin d’accroître leur capacité de recrutement. « Nous pensons que le recrutement est mondial sinon européen. Cela nous permet de proposer une meilleure expérience pour les recruteurs et les candidats », résume le CEO.

Les profils et données de Breaz doivent, « d’ici quelques semaines », migrer sans douleur, de façon progressive et automatique.

Mais l’autre point clé de rachat ? Breaz devrait s’engouffrer dans les velléités d’ouverture de Hired.com. Initialement positionné sur le recrutement de profils développeurs, data scientists et designers, le groupe américain avait décidé d’attirer une cible de commerciaux, et de façon plus horizontale, d’ouvrir sa plateforme aux freelances.  La prochaine étape vise à étendre cette approche aux métiers du droit et de la santé, et y « répliquer son modèle sur ces autres secteurs »,  indique Edouard Rosenblum. 

Breaz, initialement positionné sur le monde du développement, y prendra logiquement pied et contribuera ainsi à former une place de marché multisectorielle.

 

Pour approfondir sur Recrutement

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close