NetApp

NetApp continue de souffrir sur le marché du stockage

Sur un marché déprimé, NetApp a vu ses ventes de systèmes de stockage plonger de 19% au dernier trimestre. Toujours convalescent, le n°2 mondial du stockage externe va licencier 12% de ses effectifs et espère renouer avec la croissance en 2017.

Le chiffre d’affaires de NetApp a poursuivi son recul au cours du trimestre fiscal écoulé, confirmant une tendance que nous avions déjà souligné l’an passé à l’occasion de la présentation des résultats de la firme. Le constructeur a d’ailleurs réagi en annonçant son intention de réduire ses effectifs d’environ 12 %.

Sur les trois derniers mois, NetApp a vu ses ventes reculer de 11 % par rapport à la même période il y a un an. Les ventes de systèmes de stockage ont notamment plongé de 19 %. Seule consolation, NetApp reste très rentable, puisque la firme a affiché un bénéfice net de 153 M$, en recul toutefois de 13,5 % sur un an.

NetApp ne prévoit guère d’amélioration dans l’immédiat, puisqu'il estime que son CA devrait atteindre entre 1,35 Md$ et 1,5 Md$ au cours du trimestre en cours, alors que les analystes s’attendaient à une prévision de l’ordre de 1,51 Md$.

NetApp mise sur la Flash et sur Clustered Data OnTap pour se relancer

George Kurian, qui a pris les rênes de la société en juin 2015 estime que le redressement de NetApp est en bonne voie. Son plan prévoit de se concentrer sur les segments en forte croissance du marché du stockage tout en réduisant les coûts.

Selon lui la firme a progressé dans la transition de sa base installée vers clustered DataOntap (CDOT), la version cluster de son OS de stockage, qui est désormais déployé sur 24 % de sa base installée et mis en œuvre sur 80 % des nouveaux systèmes vendus par le constructeur. La mise en œuvre des systèmes installés vers la nouvelle architecture nécessite une migration disruptive et les concurrents du constructeur en ont profité pour inciter les clients à étudier des alternatives.

NetApp indique aussi que ses ventes de systèmes de stockage 100 % Flash ont fortement progressé, et ce, avant même l’intégration de  SolidFire, le pionnier des baies de stockage Flash en cluster qu’il a récemment racheté. Selon la firme, ses systèmes Flash ont généré des revenus proches de 150 M$ sur le trimestre écoulé, un montant en progression de près de 60 % sur un an. Selon Kurian, NetApp devrait retrouver le chemin de la croissance d’ici la fin 2017.

Un plan de suppression de 1500 emplois dans le monde

Et attendant, c’est à un sévère contrôle des coûts qu’entend se livrer le nouveau patron. NetApp entend réduire ses dépenses annuelles de près de 400 M$. Une moitié de ce montant proviendra des économies de personnels liées à la suppression de près de 1 500 emplois (dont la plupart attendues ce trimestre).

Cet effort de réduction des coûts pourrait ne pas être compatible avec le développement de nouvelles technologies. Par exemple, NetApp ne semble pas décidé à investir dans l’hyperconvergence. Kurian estime que NetApp peut régler les problèmes de ses clients avec ses produits actuels tels que les baies de SolidFire ou ses architectures convergées FlexPod.

« Nous pensons que les clients attendent [de l’hyperconvergence] une simplification du provisioning et de l’exploitation, ce que permet notre architecture simple en mode ‘pay-as-you-go’, explique Kurian. Et vous allez nous voir répondre à ces besoins avec les architectures en mode scale-out de SolidFire et avec des innovations excitantes autour de la gamme FlexPod ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close