Serveurs : + 17,9%, le marché rebondit

La forte croissance en Amérique du Nord compense la stagnation en Europe. Portés par le Cloud serveurs haute densité progressent…et les mainframes bondissent.

"La plus grosse croissance des ventes depuis le troisième trimestre 2010." C'est bien sans ambages que Gartner qualifie la nette progression du marché mondial des serveurs au premier trimestre 2015. Sur la période, les ventes de serveurs ont en effet affiché une croissance à deux chiffres, redonnant des couleurs à un secteur en proie à la stagnation ou à la croissance légère depuis plusieurs trimestres. Cette fois-ci, Gartner parle d'une progression de 17,9 % des ventes ( en valeur) dans le monde et de 2, 66 millions d'unités commercialisées (+13%) sur la période. Au total, ce segment représente 13,4 milliards de dollars. Il s'agit même "du second meilleur trimestre jamais enregistré en terme de ventes", souligne Adrian O'Connell, directeur de recherche, cité dans un communiqué.

Cette croissance a surtout été soutenue par une forte progression des ventes en Amérique du Nord, où les serveurs dits hyperscale (haute densité) ont connu sur la période - cloud aidant - un regain d'intérêt. Avec une hausse de presque 30% des ventes, les Etats-Unis sont parvenus à tirer le marché, compensant la stagnation de l'Europe, et des déclins au Japon et en Amérique Latine, conte Gartner.

Regain des mainframes

Si sans surprise, le segment des X86 supporte le marché, avec une progression de 13,2% des ventes et 14,5% des revenus, celui des mainframes a subitement renoué avec la croissance. Suivant une baisse continue depuis longtemps, les gros systèmes affichent une croissance de 95,1% (!) de leur CA. Le marché est semble-t-il entré dans un cycle de renouvellement - une période rare pour les mainframes, surtout sur un marché où les coûts plus bas des serveurs x86, associés à Linux, attirent davantage les entreprises.

Si au quatrième trimestre 2015, Oracle était sorti du classement Gartner, sur les trois premiers mois de 2015, Lenovo, profitant des activités x86 d'IBM, se distingue en affichant la plus forte croissance du marché. Le Chinois se place à la 4e place (en valeur) avec une croissance de 658,2%, pour 7,2% de parts de marché. En volume, Lenovo montre aussi ses muscles, et se positionne 3e, avec une progression de 239,2% de ses ventes.

 

HP reste le n°1 du marché, même si les ventes du groupe restent étales sur la période, et en dépit d'une contraction de ses parts de marché. En revanche, ses revenus progressent de 10,4% en un an. Dell se loge à la 2e place, tant en valeur qu'en volume, avec respectivement 14,4% et 9,3% de progression. 3e, IBM affiche une baisse logique de ses revenus sur le secteur.

EMEA : une croissance de 1%

En EMEA, c'est encore HP qui tracte le marché des serveurs -avec toutefois un recul de 0,6 % de ses revenus. Mais dans un climat plus morose. En Europe, les ventes de serveurs ont stagné, avec un petit 1,1% de croissance des ventes et +6,6% des revenus, à 3,2 milliards de dollars. Un vrai signe positif, note Gartner, mais cela reste encore fragile, car "nous ne constatons pas de hausses de budget significatives", indique le cabinet d'analystes.
"Le marché montre des signes positifs, mais l'effet de change ainsi que les faiblesses de certaines régions comme la Russie font encore que l'EMEA reste une région difficile pour faire des affaires en 2015", indique encore Adrian O'Connell.

Si HP reste devant, Dell profite de l'acquisition des activités x86 d'IBM par Lenovo et de l'incertitude qui l'entoure, pour conserver la 2e place. Le Texan affiche une croissance 13,7% en valeur. IBM, Lenovo et Cisco se classent respectivement 3e, 4e et 5e.

Pour approfondir sur x86

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close