Cet article fait partie de notre guide: Le Grand Guide de la BI 2016-2017

Analytique et Big Data : deux priorités d’investissement en 2016 pour les entreprises françaises

Une étude TechTarget affirme que 36,8% des entreprises sondées considèrent le déploiement d’outils analytiques et Big Data en 2016. L’association des deux (l’analytique opérée sur des Big Data) monte aussi en puissance.

En matière de gestion des données, l’intégration du Big Data sera l’un des chantiers clés des entreprises françaises 2016, a révélé l’étude Priorités IT 2016, publiée par TechTarget, (propriétaire du MagIT). Cette année, parmi les investissements prioritaires dans le logiciel prévus par les 180 entreprises ayant répondu à cette étude, quelque 36,8% soutiennent que le Big Data et l’analytique formeront un noyau dur.

Il est vrai que si le Big Data résonne comme un buzzword chez les fournisseurs de technologies, en France, les entreprises se font encore un peu tirer l’oreille. Si certes les PoC ont véritablement éclos ces derniers mois, ceux-ci peinent encore à passer à l’étape de la production, a permis de constater la dernière édition de la conférence Big Data Paris. Mais comme le révèle TechTarget, il n’empêche que les technologies associées restent bien dans le radar des entreprises hexagonales lorsqu’on aborde la thématique globale de gestion des données.

Analyser et faire parler les Big Data

D’ailleurs, il se pourrait bien qu’en 2016, les entreprises françaises fassent émerger des cas d’usage, et commencent à prendre en compte une somme de données jusqu’alors inexploitées dans leurs analyses et prises de décision. Parmi les entreprises sondées, si 17,2% affirment avoir la volonté de déployer en 2016 des outils de gestion et de traitement des Big Data, elles sont également 20,4% à souhaiter y appliquer des analyses avancées. Elles étaient 13,4% en 2015 dans la même étude. Comme le sentiment qu’il devient difficile de se passer de ces données hétérogènes multi-sources dans les schémas stratégiques des entreprises.

Pourtant, Big Data ou pas, en 2016, les entreprises françaises placeront également les déploiements d’outils de BI, d’analytique et d’entrepôts de données – technologies plus traditionnelles – parmi leurs premières priorités. Elles sont 19,6% à prévoir un déploiement de ces technologies cette année.

Sans trop de surprise, face à la montée des projets liés à l’exploitation et l’usage des données dans les entreprises, celles-ci prévoient logiquement d’en mesurer la qualité. Elles sont 15,1% à affirmer investir dans ce domaine en 2016. Mais plus surprenant, les outils de virtualisation des données font partie à 12,9% de l’arsenal prioritaire dans les infrastructures des entreprises. Même constat pour ceux liés à la visualisation des données (10,8%), un domaine d’applications qui correspond à l’un des usages premiers des données – Qlik et Tableau en sont des exemples.

Enfin, les projets de déploiement de bases de données restent aussi une priorité pour les entreprises en 2016.  Et fait marquant, les entreprises françaises considèrent avec un grand intérêt les bases dites NoSQL. Même si celles-ci peuvent être utilisées en conjonction d’une base ou un entrepôt de données relationnel, les MongoDB, Cassandra, MarkLogic, Riak et CouchDB sont citées par 17,2%  des entreprises sondées, souhaitant investir dans le logiciel en 2016. Elles sont 16,1% à prévoir le déploiement d’un système de base de données relationnelle.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close