HPE renforce son offre de serveurs denses Apollo

Les serveurs Apollo 6500 et Apollo 4520 visent respectivement le marchés de l'analytique et du machine learning, et celui du stockage HPC et du software defined storage.

Hewlett Packard Enterprise a récemment mis à jour son offre de serveurs denses HPE Apollo avec deux machines au format rack 4U conçues pour accueillir des applications de software defined storage (Scality, Lustre…) ou pour des solutions de calcul ou d’analytique en cluster (telles d’Hadoop ou des applications de machine learning).

Le HPE Apollo 4550 : pensé pour le software defined storage

La première de ces machines, le HPE Apollo 4520 est spécifiquement pensée pour accueillir des applications de stockage objet, des systèmes de fichiers comme Microsoft Storage Spaces ou des systèmes de fichiers parallèles comme Lustre, Spectrum Scale, Red Hat Gluster Storage ou EMC ScaleIO.

Le HPE Apollo 4520 s’appuie sur le même châssis Apollo 4500 que les 4510 et 4530. Ce châssis rack modulaire au format 4U peut accueillir un maximum de trois lames serveurs bi-Socket Xeon E5 v3 ou v4 qui s’insèrent de façon verticale en face avant. Le solde de l’espace en face avant est occupé par des tiroirs de disques pouvant accueillir chacun entre 15 et 23 disques 3,5 pouces. Dans le cas du HPE Apollo 4520 le châssis est configuré avec deux serveurs Xeon E5 v3 ou v4 (jusqu’à 20 cœurs par CPU) et avec deux tiroirs de 23 disques SAS. Chacune des lames serveurs dispose également de deux emplacements pour SSD M2 pouvant être utilisés comme tampon en lecture.

Le HPE Apollo 4520 a été officiellement certifié par HPE pour fonctionner avec l’édition Intel de Lustre ou avec Microsoft Storage Spaces. Mais la plate-forme est aussi utilisable avec une multitude d’autres solutions de stockage logiciel. Comme souligné plus haut, le HPE Apollo 4520 vient compléter le catalogue de serveurs Apollo 4500 jusqu’alors composé des 4510 (une lame serveur, 68 disques durs, utilisé par exemple pour les systèmes objets HPE Scality) et du 4530 (3 lames serveurs et 15 disques durs).

Le HPE Apollo 6500 : conçu pour l’analytique et l’apprentissage machine

L’autre nouveau venu dans l’offre de serveurs denses d’HPE est le HPE Apollo 6500, un nouveau châssis rackable au format 4U capable d’accueillir jusqu’à 2 serveurs bi-socket Xeon E5 v4 et jusqu’à 8 cartes GPU Tesla Nvidia (ou AMD FirePro). Le châssis est conçu comme un successeur aux anciens serveurs SL6000 d’HP.

À l’origine, il est prévu pour accueillir deux tiroirs serveurs horizontaux (ou « sleds » en langage HPE) de 2U. Ces sleds sont en fait les serveurs HPE ProLiant XL270, des évolutions des précédents Proliant SL270. Chaque serveur Proliant XL270 dispose à gauche et à droite de 4 emplacements pour cartes Nvidia Tesla double largeur, ce qui permet au total de bâtir une configuration à deux sleds avec un maximum de 8 cartes GPU. Les nœuds HPE Proliant XL270 supportent également la technologie GPU Direct de Nvidia, qui permet des échanges à haute performance via RDMA entre cartes GPU situées sur des nœuds différents reliés via des adaptateurs Infiniband ou 10Gigabit Ethernet. Dans le cas des Proliant XL270 d’HPE, cette interconnection se fait via des adaptateurs Infiniband Mellanox optionnels.

Selon Hewlett Packard Enterprise, le serveur Apollo 6500 est pensé comme un nœud dense pour les applications d’apprentissage machine (« machine learning ») et pour les applications analytiques ou de calcul faisant un usage intensif des capacités des accélérateurs GPU. Il supporte des API comme Caffe, CUDA, Torch Teano, TensorFlow ainsi que le framework de « Deep Learling » HPE Cognitive Computing Toolkit, développé par les Labs d’HPE.

L’HPE Apollo 4520 est disponible immédiatement à partir de 8500$. L’Apollo 6500 ne sera pas disponible avant le 3e trimestre. Son prix n’a pas été précisé

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close